Presses de l’Université de Montréal https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum CC0 pum@umontreal.ca La démographie québécoise Cet ouvrage constitue une véritable synthèse des transformations majeures que le Québec a connues au cours du xxe siècle. On emploie volontiers le terme de révolution démographique pour désigner les nombreuses modifications de comportements à la base de la reproduction démographique et sociale.

À l'instar de la majorité des sociétés occidentales, le Québec a clairement complété une série de transitions ; d'abord avec la baisse de la mortalité puis celle de la fécondité, ensuite avec la transformation des modes de constitution des familles et le renversement de la pyramide des âges. Les générations du baby-boom qui ont d'abord contribué à rajeunir la population québécoise contribuent désormais à son vieillissement accéléré. L'accroissement de la participation des femmes au monde du travail et la tertiarisation de l'économie posent l'épineuse question des rapports des individus au travail et à la famille. Au tournant du xxie siècle, le Québec, marqué par une immigration accrue et de plus en plus diversifiée, devra choisir son modèle d'intégration.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23919 2019-09-03 Céline Le Bourdais et Victor Piché Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Lexicologie et sémantique lexicale Qu'est-ce qu'un mot ? Comment décrire le sens lexical ? De quelle façon les mots se combinent-ils dans la phrase en imposant à la grammaire leurs caprices de comportement ?

Pour répondre à ces questions, et à bien d'autres, cet ouvrage expose en un système cohérent les notions fondamentales de la lexicologie, une branche de la linguistique qui trouve notamment ses applications en lexicographie, en traduction et en enseignement de la langue. De nombreux exemples tirés du français ou empruntés à d'autres langues viennent compléter le système notionnel proposé en illustrant efficacement les méthodes d'analyse linguistique. En outre, chaque chapitre s'accompagne de suggestions de lectures commentées et d'une série d'exercices dont les corrigés détaillés sont regroupés en fin d'ouvrage.

Cette troisième édition tient compte des acquis récents de la recherche en lexicologie et est étayée par les nombreuses suggestions d'enseignants et étudiants qui ont fait un usage assidu du manuel depuis sa première parution, en 2003.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23829 2019-06-24 Alain Polguère Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Emploi et salaire Entièrement remanié et mis à jour, cet ouvrage s'intéresse d'abord à la microéconomie du travail et à la formation de l'emploi et des salaires dans une économie de marché. Il est donc question ici de l'offre et de la demande, de la théorie de la détermination de l'emploi, des incitations au travail et à l'effort, des imperfections de marché, des théories du salaire ainsi que du syndicalisme et de la négociation collective.

L'auteur présente aussi les grands thèmes de la macroéconomie et il aborde des notions importantes comme le bien commun, l'efficacité, l'équité et la justice sociale, sans oublier l'analyse de l'efficacité des décisions gouvernementales en matière d'emploi et de répartition de revenus.

La présente édition compte de nouvelles études de cas et des questionnaires permettant d'approfondir les sujets.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23573 2019-06-07 Jean-Michel Cousineau Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
L’écriture journalistique sous toutes ses formes L'art de raconter est au cœur même de la pratique journalistique. Dans le contexte de la révolution numérique, la maîtrise de l'écriture de presse demeure plus importante que jamais. Elle permet entre autres de départager, dans le magma des réseaux sociaux, les professionnels de l'information de ceux qui ne le sont pas, de même que l'information véridique et fiable de celle qui est inexacte et approximative.

Dédié principalement aux étudiants en journalisme, cet ouvrage permet de répondre aux exigences des journaux, de la radio, de la télévision et des magazines Web et s'adresse à ceux qui aspirent à exercer un métier qui agit plus que jamais comme un miroir social et un moteur de changement. C'est pourquoi les auteurs vont au-delà des problèmes d'écriture pour aborder d'autres aspects essentiels de la profession, des règles de base au respect des normes déontologiques qui protègent et encadrent la liberté de presse.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23517 2019-05-14 Pierre Brisson, Robert Maltais, André Parent et Yvan Asselin Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Pensée rationnelle et argumentation Le cours Pensée rationnelle et argumentation ressemble à celui appelé Critical Thinking suivi par les étudiants de philosophie de première année des universités américaines et du Canada anglais, mais il s’inscrit également dans une tradition beaucoup plus ancienne qui remonte aux philosophes grecs. Les fondateurs de la logique de la Grèce ancienne la considéraient en effet comme un outil et un instrument, bref comme une « propédeutique », c’est-à-dire une discipline préparatoire à laquelle on doit se former en vue de l’acquisition optimale de connaissances dans d’autres domaines. À l’évidence, celui qui a reçu une formation dans l’art du raisonnement saura plus aisément départager les raisonnements valides des arguments fallacieux que celui qui n’en a pas eue. Il sera également plus en mesure de reconnaître, parmi ses propres raisonnements, ceux qui ne satisfont pas aux règles de validité. Les créateurs de ce cours ont donc voulu proposer un apprentissage des règles du raisonnement qui se révélera utile à tous les étudiants, quel que soit leur domaine.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23682 2019-05-14 Clayton Peterson Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Violences au travail La violence au travail est un problème sérieux et présent dans la plupart des organisations et ce, dans tous les secteurs d’activité de l’économie. Cette réalité se reflète dans nombre d’enquêtes gouvernementales et d’études scientifiques probantes. À titre d’exemple, en Amérique du Nord, les coûts annuels qu’engendrent les problèmes de violence au travail sont évalués à plus de 4,2 milliards de dollars (Kaufer et Mattman, 2001). Deuxième cause de mortalité sur les lieux de travail aux États-Unis en 1995, le nombre d’homicides au travail est évalué, au cours de cette décennie, à plus d’un millier de personnes chaque année. Au nombre des victimes, les hommes seraient trois fois plus touchés que les femmes (Toscano et Windau, 1996). À ce nombre s’ajouteraient annuellement 1500000 assauts mineurs, près de 400 000 assauts graves et 50 000 assauts sexuels (Toscano et Windau, 1996). Loin d’être en voie de disparition, l’incidence de ce problème connaîtrait une nette augmentation (National Institute for Occupational Safety and Health, 1996). Selon une étude de l’Organisation internationale du travail (OIT), le Canada se classerait à ce titre dans les premiers rangs parmi 32 pays étudiés quant au taux d’agressions physiques (Chappell et Di Martino, 1998), soit huit positions devant les États-Unis.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23741 2019-05-14 François Courcy, André Savoie et Luc Brunet Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
L’individu et le citoyen dans la société moderne Les études de cet ouvrage illustrent l’équilibre toujours changeant que les sociétés démocratiques doivent trouver entre deux logiques sociales opposées : celle qui voit dans l’individu le fondement des valeurs d’autonomie et de pluralisme, et celle qui rappelle que l’individu est toujours le produit d’un milieu sociohistorique particulier et qu’il a des responsabilités comme citoyen.

Les termes individu et citoyen renvoient aux deux logiques à l’œuvre dans les sociétés démocratiques. La logique universaliste, d’une part, ne cesse d’approfondir les exigences d’autonomie des sujets et de pluralisme des institutions. La logique particulariste, d’autre part, rappelle que l’individu est toujours le produit d’un milieu sociohistorique particulier et que le processus d’individuation est le résultat même de la constitution de l’État moderne. La tension entre ces deux logiques est au cœur des études de cet ouvrage qui illustrent sur quels équilibres se constitue la synthèse concrète et changeante de la société moderne.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/14808 2019-01-24 Maryse Potvin, Bernard Fournier et Yves Couture Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Parole d'historiens L'histoire est-elle une science exacte ou le grand récit d'une épopée, la description méthodique du passé ou le roman vrai des origines ? L'historien doit-il se montrer attentif aux questions du présent ou, au contraire, s'en -méfier ? Est-il, avant tout, un antiquaire censé préserver avec précaution les belles choses du passé, un chercheur méticuleux en quête de vérités, un intellectuel engagé chargé de critiquer ou de reformuler les grands mythes de la nation ? Autant de questions que se sont posées les historiens québécois et auxquelles ils ont répondu, chacun à leur manière, depuis trois siècles.

Cette anthologie réunit pour la première fois les noms qui ont marqué la manière d'écrire et d'enseigner l'histoire du Québec : de Pierre-François-Xavier de Charlevoix à Jocelyn Létourneau, en passant par François-Xavier Garneau, Thomas Chapais, Lionel Groulx, Marcel Trudel, Guy Frégault, Jean Hamelin, Louise Dechêne, Micheline Dumont, Paul-André Linteau, René Durocher, Gérard Bouchard et tant d'autres. Voici les références essentielles pour alimenter les débats actuels sur la fonction sociale de l'histoire.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/13157 2018-08-09 Éric Bédard et Julien Goyette Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Profession juriste Un vieil adage, souvent repris, veut que « le droit mène à tout ». Si l’on peut déceler dans cette affirmation une certaine part d’exagération — après tout, le droit et la biologie moléculaire demeurent des disciplines bien distinctes —, une formation en droit ouvre en effet de nombreux horizons de carrière, en plus de contribuer à l’épanouissement intellectuel des personnes qui y ont accès. En outre, cette formation a parfois des effets secondaires, en façonnant la personnalité de celles et de ceux qui la suivent. Beaucoup de familles ou d’amis ont ainsi été surpris de constater les transformations, souvent pour le meilleur mais parfois pour le pire, que subissent les personnes qui étudient en droit : le scepticisme s’accroît, les exigences quant à la qualité des raisons données pour justifier telle ou telle action deviennent plus strictes, l’art de l’argumentation s’affine ; dans le pire scénario, l’égo enfle. Mais le propos de ce petit ouvrage n’est pas, tant s’en faut, de faire la psychanalyse de l’apprenti juriste ; il s’agit plutôt de se pencher sur ce que signifie, aujourd’hui, être juriste. Cela oblige à aborder la question de la formation de celles et de ceux qui aspirent à le devenir.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/3283 2018-08-08 Marie-Claude Rigaud et Jean-François Gaudreault-DesBiens Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Charte canadienne et droits linguistiques Quels sont les impacts réels de la Charte canadienne en matière de droits linguistiques ? Son adoption a-t-elle réellement participé au recul du fait français au Québec et amoindri la portée de la loi 101 ? C’est ce que croient de très nombreux Québécois et, depuis les années 1970, cette croyance s’est érigée en doxa chez les natio­nalistes indépendantistes ; chez les nationalistes fédéralistes du Québec, elle fait figure de tabou… Mais qu’en est-il vraiment ?

En analysant minutieusement lois, règlements, décisions de la Cour suprême et autres déclarations de politiciens, Frédéric Bérard déconstruit patiemment le mythe créé et entretenu par la doctrine québécoise du nationalisme « méthodologique » en matière de droits linguistiques. Il révèle non seulement que les seuls « gagnants » des débats juridiques relatifs à ces droits, depuis 1982, sont les francophones hors Québec, mais il met aussi en lumière les limites du droit à protéger ou à promouvoir une culture, quelle qu’elle soit. Sans sombrer dans l’angélisme, l’auteur met cet épineux débat en contexte : il livre un historique pré-charte et s’attarde sur le traitement controversé qu’ont fait subir les différents gouvernements du Québec aux minorités fran­cophones du pays.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/11947 2018-08-08 Frédéric Bérard Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
L'univers social des adolescents Le monde des adolescents semble parfois étrange, régi par ses propres règles et ses propres rites. Qui n'a pas observé le phénomène de distribution de pouvoir à l'intérieur d'un groupe de jeunes où le leadership est accaparé par certains tandis que d'autres ne font que suivre ? Quel parent n'a pas vu avec inquiétude son enfant de 12 ans prendre ses distances à l'égard de la famille pour consacrer tout son temps aux amis ?

Dans ce véritable guide des relations interpersonnelles à l'adolescence, Michel Claes décrit en détail leur évolution et leurs caractéristiques. Les relations sociales connaissent alors une importante expansion et différenciation. L'ouvrage aborde les multiples aspects des relations interpersonnelles au cours de la deuxième décennie de l'existence : l'évolution des formes d'attachement, l'émergence des relations intimes, la présence des conflits, l'expérience de la solitude ou le rejet social.

L'ouvrage analyse systématiquement les diverses sphères des relations sociales : la famille, les pairs, les relations amoureuses et les rapports avec les adultes. Le déplacement d'un monde dominé par les parents vers un monde influencé majoritairement par les pairs est un des aspects-clés mis de l'avant par l'auteur. Les définitions précises et claires ainsi que l'illustration par des exemples permettent au lecteur de faire le transfert entre la théorie et la pratique. L'intégration de nombreuses figures et des tableaux résumant des aspects principaux du texte en font un livre de référence indispensable.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/13729 2018-08-08 Michel Claes Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Les dictionnaires Le Robert Les dictionnaires Le Robert occupent le paysage lexicographique français depuis plus d'un demi-siècle. Qui n'a pas à portée de la main des ouvrages tels Le Petit Robert ou Le Grand Robert de la langue française ? Il est aujourd'hui difficile d'imaginer qu'un seul homme, Paul Robert, puisse être à l'origine d'une production aussi riche et indispensable.

Ce livre permet de sonder pour la première fois l'édifice imposant qu'élèvent les lexicographes des dictionnaires Le Robert et, au premier chef, Paul Robert, Alain Rey et Josette Rey-Debove, qui en sont les principaux artisans. Le résultat de leur travail, qui s'étale sur plus de cinquante ans, est une œuvre lexicographique à la fois monumentale et familière qui revit dans cet ouvrage grâce aux regards de spécialistes renommés et d'utilisateurs assidus. L'originalité des dictionnaires Le Robert ressort sur les plans historique, philosophique, lexicographique, scientifique et littéraire. Une histoire de la renaissance du dictionnaire de langue française au milieu du XXe siècle qui provoque, comme le souligne Alain Rey, une révolution tranquille.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/13849 2018-08-08 Monique C. Cormier, Aline Francœur et Jean-Claude Boulanger Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
L'état des citoyennetés Dans nos sociétés contemporaines, sans cesse bouleversées par les restructurations économiques et les recompositions sociales, les institutions étatiques doivent faire face à la difficulté d'assurer l'inclusion sociale et la participation à la vie collective des citoyens. En Europe comme dans les Amériques, nous assistons à des mutations importantes dans les régimes de citoyenneté et à des changements de formes de citoyenneté.

Cet ouvrage examine en détail ces transformations, à partir de perspectives multiples qui, non seulement croisent les optiques européennes et canadiennes, mais mobilisent plusieurs disciplines, que ce soit la science politique, la sociologie, le droit ou la philosophie.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/18642 2018-08-08 Jane Jenson, Bérengère Marques-Pereira et Éric Remacle Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
La politique internationale en questions La mondialisation met-elle fin à la souveraineté des États, grands et petits ? La communauté internationale est-elle en mesure d’assurer la paix ? Peut-on couper les vivres au terrorisme ? Quel rôle peut jouer la Chine en Afrique ? La Russie est-elle une menace pour l’Occident ? L’Amérique d’Obama est-elle un empire en déclin ? Le pétrole est-il une malédiction ?

Voilà quelques-unes seulement des nombreuses questions auxquelles on ne peut apporter de réponses simples et définitives. Mais en mesurant les forces en présence et en faisant apparaître les dynamiques des conflits, les auteurs de ce livre mettent en lumière les grands enjeux de la politique internationale de notre époque.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/18870 2018-08-08 Guillermo Aureano, Philippe Faucher, Frédéric Mérand et Marie-Joëlle Zahar Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
La politique en questions Des régimes et des pouvoirs, des peuples et des États, des élections ou des coups de main, de la guerre ou de la diplomatie, de la résistance, de la réaction, que prétend-on voir et que peut-on prévoir ? En d'autres termes, à quoi sert la science politique ? Pour éclairer leur métier, les professeurs qui signent cet ouvrage ont ouvert les portes de leurs ateliers. Leurs chapitres prennent pour titre une question qui va au cœur de leurs travaux, et à laquelle ils répondent avec les outils de leur spécialité, sachant que leur recherche ne sera jamais achevée, ni leur réponse définitive.

Le Département de science politique de l'Université de Montréal fête en 2008 son cinquantenaire. Rédigé pour l'occasion, ce livre veut être un état des lieux des travaux qui y sont menés et une célébration de la curiosité, du travail intellectuel, de la connaissance, de la liberté de penser et de la responsabilité d'enseigner.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/19095 2018-08-08 Pascale Dufour, Philippe Faucher, André Blais et Denis Saint-Martin Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Les Vietnamiens de Montréal Depuis 30 ans, des milliers d'hommes et de femmes originaires du Vietnam ont quitté leur pays pour venir s'installer au Canada et au Québec, et ce, dans des conditions souvent difficiles. Aujourd'hui, la communauté vietnamienne compte plus de 25 000 personnes à Montréal et dans sa région. Ce n'est certes pas la plus nombreuse dans le paysage ethnique montréalais, mais elle y occupe une place importante. La plupart des Viéto-Montréalais se sont admirablement bien adaptés à leur société d'accueil et leurs expériences migratoires demeurent singulières.

Mais les connaissons-nous vraiment ? Que savons-nous de leur vie familiale, de leurs activités économiques et de leurs croyances religieuses ? Quelle est la situation des jeunes ?

Par delà la simple description, les auteurs tentent de saisir les mécanismes ayant permis à cette communauté de bâtir au Québec une vie économique, sociale et culturelle nouvelle, en adéquation avec son identité. La notion de « capital social », largement abordée ici, permet de mieux comprendre comment les familles et les communautés immigrées établissent des relations solides à l'intérieur comme à l'extérieur de leur groupe d'origine.

Tout au long de cet ouvrage qui privilégie une approche anthropologique, le lecteur pourra comprendre comment les Viéto-Montréalais ont su tirer parti du multiculturalisme ambiant pour mieux s'adapter et s'intégrer.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/19260 2018-08-08 Louis-Jacques Dorais et Éric Richard Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Aux sciences, citoyens ! Ce livre décrit plus de 25 expériences de consultation et de participation, réalisées au Québec et ailleurs dans le monde, touchant les enjeux scientifiques les plus divers. Couronnées de succès ou pas, ces expériences sont toujours instructives. C'est pourquoi les auteurs proposent aussi un répertoire des méthodes et des moyens utilisés pour en évaluer la pertinence et l'efficacité.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/19318 2018-08-08 Léonore Pion et Florence Piron Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Interprétations radicales Donald Davidson (1917-2003) est considéré comme l’un des plus grands philosophes américains du XXe siècle. Au cœur de sa doctrine se trouve une conception profondément originale de la nature du langage et de ses relations avec la pensée, qui a eu des répercussions dans tous les domaines de la philosophie et de nombreux secteurs des sciences humaines.

Daniel Laurier offre ici une analyse et une évaluation des principales positions du philosophe américain sur la question de l’interprétation du langage et de la pensée, ouvrant celles-ci à une réflexion plus vaste sur des notions centrales en philosophie du langage et de l’esprit : le holisme, la nature des règles, celle de la rationalité, le caractère social du langage, enfin la possibilité d’une conception naturaliste de l’esprit.

Ce livre captivera les philosophes du langage et de l’esprit et ceux qui souhaitent approfondir leur compréhension de la philosophie de Davidson. Il nourrira la réflexion de tous ceux qui se questionnent sur les fondements des sciences humaines.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/19536 2018-08-08 Daniel Laurier Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
La Beauce Inc. La Beauce n'a pas fini d'intriguer les observateurs. Malgré la modestie de son périmètre, sa marginalité et la faiblesse de ses ressources, elle est le cadre d'une industrialisation d'une ampleur pratiquement inégalée. Comment cette région tenue pour traditionnelle sur les plans culturel, religieux et politique peut-elle faire figure de « petit Japon » ? Par quel processus les « jarrets noirs » sont-ils passés de l'échoppe à la grande entreprise ? Pourquoi les Beaucerons sont-ils aujourd'hui si nombreux à revêtir l'habit de l'entrepreneur individuel dans une région pétrie d'identité communautaire ?

Jacques Palard a tenu à venir regarder de près cette énigme. Dans cet ouvrage, il élucide la question de l'indiscutable réussite économique de la Beauce. Il démonte les mécanismes sociohistoriques qui rendent compte de la faculté qu'ont les Beaucerons d'échafauder, à partir de peu, un système complexe, fascinant et productif.

Par-delà l'incontestable dynamisme des acteurs politiques, économiques et éducatifs, ce sont les valeurs culturelles et les liens sociaux – « tricotés serrés » – qui permettent qu'une alchimie originale opère. Ce succès fait de l'enracinement territorial l'un des moteurs essentiels de l'innovation technologique et organisationnelle de la Beauce.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/19602 2018-08-08 Jacques Palard Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
La culture comme refus de l’économisme Marcel Rioux (1919-1992) a consacré une large part de son œuvre à envisager la société québécoise sous l’angle de la culture. C’est selon lui par cette voie que le Québec a pu se concevoir comme société nationale, susceptible de devenir le pays qu’il appelait de ses vœux.
Publiés entre 1957 et 1987, les textes réunis dans cet ouvrage offrent une vue d’ensemble de la pensée d’un grand témoin de son temps. Durant ces trente années, Rioux a observé sur le vif la mutation de la culture, tant à l’échelle régionale (on pense à sa monographie sur Belle-Anse) qu’au sein des groupes sociaux (ses études sur la jeunesse) ou des institutions (ses travaux et propos sur l’éducation). D’une actualité surprenante, les écrits de Marcel Rioux peuvent être lus comme autant de manifestes contre le discours économiste qui prétend imposer une vision marchande de la culture.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/21882 2018-08-08 Marcel Rioux, Jacques Hamel, Julien Forgues Lecavalier et Marcel Fournier Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Éthique et soins infirmiers Quels sont les enjeux, les difficultés et les controverses auxquels font face les praticiens du domaine de la santé ? Comment y répondre adéquatement ? Voici des questions que se posent quotidiennement les chercheurs, les enseignants, les étudiants et les professionnels.

Depuis sa parution en 1999, ce livre est considéré comme une référence incontournable. Rassemblant les textes de collaborateurs chevronnés et des entrevues de penseurs parmi les plus respectés de notre époque - Henri Atlan, Albert Jacquard, Edgar Morin et Henri Laborit, cette nouvelle édition tient compte des importants débats actuels qui animent le milieu. Elle fournit également des repères et des règles de conduite propres à un véritable comportement éthique : « faire le bien et éviter le mal ».

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/22556 2018-08-08 Danielle Blondeau Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Terrorisme et anti-terrorisme au Canada La réalité du terrorisme se moque des idéologies et des idées reçues. Qui plus est, comme le font remarquer les auteurs de ce livre, il n’existera probablement jamais une définition du phénomène qui soit à la fois claire, précise et consensuelle.

Cet ouvrage est divisé en deux parties. La première prend la mesure du phénomène dans toutes ses dimensions : le terrorisme, ses agents, son évolution, sa nature et ses effets. La seconde fait le point sur les réactions des gouvernements, des corps de police, des forces armées, des organismes de renseignement et des simples citoyens. Ce livre va donc au-delà des dénonciations habituelles pour documenter à la fois les différentes facettes du terrorisme et les mesures prises pour le combattre.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/18543 2018-08-06 Stéphane Leman-Langlois et Jean-Paul Brodeur Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Penser l'international Les universités s'ouvrent au monde, au Québec comme ailleurs. Ce phénomène est visible dans tous les aspects de la vie universitaire et, de façon plus fondamentale, dans la recherche. En effet, que l'on pense à la mondialisation de l'économie, à l'effet de serre, aux crises humanitaires, aux migrations, à l'expansion des organisations non gouvernementales, au fondamentalisme religieux ou au terrorisme, les événements internationaux nous interpellent dans toutes les sphères du savoir. Désormais, les thématiques internationales sont abordées dans la plupart des disciplines en sciences sociales, et l'on assiste à un réel rapprochement multidisciplinaire.

Le présent ouvrage est le fruit d'une réflexion visant à ouvrir un dialogue qui permette de comprendre comment différents domaines de spécialisation abordent l'international sur les plans conceptuel et théorique, et de mieux saisir les enjeux qui ont marqué les études internationales au cours des dernières années.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/22193 2018-08-06 François Crépeau et Jean-Philippe Thérien Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Histoire du livre et de l'imprimé au Canada, Volume I Étroitement liés à l'histoire du pays que deviendra le Canada, le livre et l'imprimé y ont fait leur apparition dès l'arrivée des premiers colons. Outils d'évangélisation, de colonisation, d'enseignement, de propagande religieuse et politique, mais aussi moyens d'exploration, de connaissance, de libération, le livre et l'imprimé ont contribué à la création d'une histoire nationale et à la construction de l'identité des peuples qui se côtoient désormais sur le territoire.

Ce premier volume de l'Histoire du livre et de l'imprimé au Canada retrace le parcours de l'imprimé, depuis le débarquement des premiers colons en Nouvelle-France jusqu'aux Rébellions de 1837 et de 1838, en passant par l'apparition du premier imprimé à Halifax en 1752 et la constitution des premières bibliothèques publiques et privées. Il démontre avec clarté que l'imprimé sous toutes ses formes, que ce soit les placards, journaux, almanachs, illustrés, livres de cuisine ou ouvrages d'érudition, a fait partie intégrante de la vie quotidienne des Canadiens. Enfin, il dresse un portrait vivant de l'auteur et du lecteur, mais aussi de tous les artisans des métiers du livre et de l'imprimerie, de l'apprenti à l'éditeur imprimeur, en les replaçant dans leur contexte social et historique.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/22247 2018-08-06 Patricia Fleming, Gilles Gallichan et Yvan Lamonde Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Matières incandescentes Oser penser par soi-même. Voilà le mot d'ordre des écrivains matérialistes des Lumières qui n'ont pas hésité à récuser l'existence de Dieu, à mettre en jeu la réalité d'une « substance spirituelle » — oxymore absurde s'il en est — et à illustrer l'aliénation de ceux qui adhèrent à ce qui mène inévitablement au théofascisme.

Si Dieu est une chimère et les religions des « folies humaines », la matière, en revanche, existe par elle-même, travaillée par des forces qui rendent compte du monde tel qu'il existe. Du « frayage » des particules élémentaires au transformisme, en passant par la théorie des probabilités, les thèses matérialistes ont pu éclore parce que des « philosophes » ont abandonné le paradigme mécaniste au profit d'une conception complexe de l'organisme, fondée sur l'irritabilité et la sensibilité du tissu animal.

L'auteur de Matières incandescentes analyse les conditions d'apparition et de développement des problématiques matérialistes des Lumières (1650-1780) dans une synthèse impeccable qui souligne les liens qui se sont tissés entre réflexion philosophique et avancées scientifiques.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/22491 2018-08-06 Pierre Berthiaume Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Théories de la politique étrangère américaine Quand il s’agit de comprendre pourquoi les États-Unis agissent d’une façon ou d’une autre dans le monde, les débats sont généralement virulents, et souvent réducteurs. Les théories peuvent alors être très utiles pour éviter ces dérapages dans la mesure où elles permettent de structurer l’expression des enjeux et des arguments. Conçu comme une introduction générale, ce livre vise essentiellement trois objectifs :
- Offrir un survol complet des théories qui sous-tendent la politique étrangère américaine. Le menu est très riche et chaque collaborateur a eu pour mission d’exposer les théories pertinentes, de présenter les auteurs principaux et les lectures incontournables.
- Offrir une sélection pluraliste de points de vue, une diversité de théories qui sont à la fine pointe de la recherche et qui sont parmi les plus couramment évoquées.
- Proposer une vision panoramique des principales théories dans une langue accessible, hors de tout jargon.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/22688 2018-08-06 Charles-Philippe David Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Statistiques Cette deuxième édition maintient l'approche et l'esprit de l'édition originale : elle se sert des concepts pour expliquer les formules plutôt que de se servir des formules pour expliquer les concepts. De plus, la présentation graphique et les textes ont été entièrement révisés et plusieurs sections ont été refondues, notamment celles décrivant les aspects plus complexes portant sur l'inférence statistique. On y trouve aussi de nouveaux contenus, dont un chapitre additionnel sur l'analyse non paramétrique.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/22944 2018-08-06 Robert R. Haccoun et Denis Cousineau Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Histoire du livre et de l’imprimé au Canada, Volume II Entre 1840 et 1918, l’imprimé et le livre, qui avaient déjà contribué à l’élaboration de l’histoire et de l’identité du peuple canadien, deviennent désormais les médias de communication prédominants. Plus que jamais la culture de l’imprimé participe aux transformations qui métamorphoseront la colonie en véritable État, unifiant les peuples qui le composent. C’est cette synergie qui constituera l’un des aspects historiques et culturels les plus fascinants de cette période qui est au centre de ce deuxième volume de l’Histoire du livre et de l’imprimé au Canada.

L’expansion du territoire canadien grâce à l’immigration massive, sa traversée par le chemin de fer et par la télégraphie renouvellent entièrement la dynamique de l’imprimé, de Terre-Neuve à Dawson City. Après 1880, l’imprimé de masse voit le jour grâce à la nouvelle technologie qui permet d’imprimer plus rapidement et à moindre coût, et grâce à la constitution de nouveaux marchés desservis par les librairies. Du missel au journal en passant par le livre de recette, le catalogue d’Eaton et l’almanach, les Canadiens sont dorénavant en contact quotidien avec cet objet matériel qu’est l’imprimé. Dans ce contexte, l’auteur émerge lentement, soutenu par un marché de distribution à l’échelle nord-américaine, par un nombre croissant de bibliothèques publiques et par des droits conquis pour la protection de son œuvre et sa diffusion.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23123 2018-08-06 Yvan Lamonde, Patricia Fleming et Fiona A. Black Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Les sextants de Pékin Les touristes qui visitent la Cité interdite à Pékin sont souvent surpris d’y trouver un observatoire équipé de sextants, de théodolites, de sphères armillaires et d’autres instruments de l’ancienne astronomie occidentale. Malgré leur facture indéniablement chinoise, ces instruments de bronze ont en effet été exécutés sous la supervision d’un jésuite flamand, à la demande d’un empereur Qing qui espérait trouver dans la science occidentale un appui à son pouvoir. Les sextants de Pékin témoignent ainsi de l’intérêt et de la curiosité que les Chinois ont pu manifester à l’égard d’une culture pourtant bien éloignée de la leur, et ce, il y a déjà plus de trois cents ans, à une époque où l’Occident ne montrait pas tant d’ouverture d’esprit.

C’est au mythe d’une Chine monolithique, refermée sur elle-même, immobile et figée dans sa grandeur antique, que s’attaque ici Joanna Waley-Cohen. Cette idée reçue ne résiste pas à l’analyse. Toute l’histoire de l’Empire du milieu montre au contraire que les Chinois ont toujours accueilli avec intérêt les produits, les techniques, les idées, et même les religions des autres cultures, dans la mesure où l’on ne tentait pas de les leur imposer par la force. En s’appuyant sur les résultats les plus récents de la recherche historique, l’auteur montre les relations fructueuses que les Chinois ont su entretenir avec leurs voisins asiatiques et avec les Occidentaux, depuis les temps anciens de la Route de la soie jusqu’à nos jours.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/23331 2018-08-06 Joanna Waley-Cohen Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal
Repenser l’école Parmi les réformes entreprises pendant la Révolution tranquille, la plus importante est sans doute celle qui a transformé de fond en comble le système d’éducation québécois, depuis le cours primaire jusqu’à l’université. Ce grand chantier n’aurait toutefois pu être mené aussi rondement si les années qui l’avaient précédé n’avaient donné lieu à un débat passionné sur l’éducation. Devant l’immobilisme du gouvernement Duplessis, de nombreuses voix se sont alors élevées pour proclamer la nécessité et l’urgence des réformes, et pour débattre de leur teneur. Cette anthologie témoigne de ce fécond bouillonnement d’idées, qui allait aboutir au Rapport Parent en 1965. Ces textes permettent, bien sûr, de juger du chemin parcouru, en rappelant une époque pas si lointaine où à peine 4 % des Québécois francophones obtenaient un diplôme universitaire, mais ils montrent également la profondeur historique de questions toujours actuelles : quelle formation donner aux enseignants ? comment démocratiser les structures scolaires ? et doit-on maintenir leur caractère confessionnel ? comment coordonner secteur privé et secteur public ? comment faire face aux défis de cette économie de plus en plus concentrée dans le secteur tertiaire, qu’on n’appelait pas encore l’ « économie du savoir » ? etc.

Presque tous les intellectuels importants du Québec d’alors ont participé à ces débats. De nombreuses organisations ont tenu de même à faire valoir leur point de vue. Bref, c’est toute la société québécoise - de ses secteurs les plus réactionnaires jusqu’à ses plus progressistes - qui s’est sentie concernée, quand il s’est agi de repenser l’école.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pum/13348 2018-07-12 Claude Corbo et Jean-Pierre Couture Presses de l’Université de Montréal fr Presses de l’Université de Montréal