Presses universitaires de Liège https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg CC0 pulg@uliege.be Entre le jeu et le joueur Si le jeu vidéo est aujourd’hui largement reconnu comme une pratique culturelle (voir les ouvrages Culture vidéoludique ! du Liège Game Lab ou Penser (avec) la culture vidéoludique, dans la même collection) et comme un objet de recherche, structurant le champ des sciences du jeu ou game studies, ce médium reste souvent prisonnier d’approches l’étudiant sous l’angle de l’immersion, de l’engagement, de l’immédiateté. Les discours qui entourent le jeu vidéo présentent ainsi régulièrement sa prise en main comme « intuitive », sans intermédiaires, « projetant » la personne qui joue au cœur de l’aventure au moyen de contrôles « immersifs ». De telles considérations feraient presque oublier les nombreuses médiations qui existent à plusieurs niveaux entre le jeu et les joueurs·euses et qui alimentent l’expérience ludique tout autant que le jeu lui-même : genres, presse, emballages, avatar, périphériques, publicité, institutions, communautés, etc. Pour démystifier la relation entre jeu et joueur·euse et repenser le jeu comme un acte de communication, les auteurs·rices de cet ouvrage collectif proposent d’étudier ces multiples intermédiaires et les rôles qu’ils exercent dans la construction des cultures ludiques. En recourant à des approches pluridisciplinaires (études de la réception, analyse du discours, sémiotique, rhétorique, musicologie, iconologie, esthétique, etc.), les contributions s’intéressent à divers objets permettant d’éclairer quelques-uns des innombrables interstices du jeu vidéo : le paratexte des jeux horrifiques, la pratique du non-jeu, l’accessibilité d’un dispositif muséal ludique, les biais induits par l’usage d’appareils de mesure biométrique, les motifs ludiques de la fiche de personnage, les emplois du terme « caméra » ou encore les modalités de la traduction du média, par exemple. À travers ces analyses, des enjeux parfois méconnus des œuvres vidéoludiques se trouvent mis en lumière et permettront au lecteur ou à la lectrice de mieux cerner les écarts et les obstacles qui nourrissent son ressenti et sa pratique du jeu.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/26521 2024-02-21 LIÈGE GAME LAB Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Temporalités et imaginaires du jeu Cet ouvrage pluridisciplinaire réunit les contributions de douze chercheurs et chercheuses s’inscrivant dans le champ des études universitaires sur les jeux. Il est centré sur les manières dont différents imaginaires contribuent à la construction de mondes du jeu (vidéo, de rôle, sportif, etc.) et aborde comment les mécanismes temporels participent à la structuration et à l’appropriation d’expériences ludiques.

Les douze chapitres de cet ouvrage sont organisés autour de deux axes principaux. Dans une optique principalement narrative, le premier s’intéresse aux contenus des jeux, aux temporalités intradiégétiques ainsi qu’aux spécificités relatives à leurs mises en scène. Quant au second, il se situe dans une perspective davantage ancrée en sciences sociales et s’intéresse aux pratiques ludiques et aux dimensions temporelles qu’elles permettent d’expérimenter. Entièrement dédié aux questions temporelles et à la manière dont elles sont véhiculées par et dans des imaginaires ludiques, ce volume place au cœur de son propos des réflexions qui demeurent encore à la marge des recherches en sciences du jeu.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/25939 2024-01-23 Rémi Cayatte, Audrey Tuaillon Demésy et Laurent Di Filippo Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Ludographie comparée Cet ouvrage propose une analyse du jeu vidéo s’inspirant de la grammaire des langues naturelles humaines. En considérant l’interaction comme au cœur du langage vidéoludique, cette étude introduit et explore une nouvelle unité fondamentale de signification, l’interactème, définie comme la plus petite unité d’interaction accessible dans un jeu donné. Il se distingue du ludème ou de la brique de gameplay par une série de propriétés formelles, qui fondent sa spécificité et son originalité au regard du domaine général du jeu, et permet une approche nouvelle du média prenant en compte sa riche histoire et ses nombreuses variations, génériques, intellectuelles et ludiques. L’ouvrage définit et illustre les dimensions de cette unité, et explore ses relations avec les éléments propres au jeu vidéo (la difficulté, le rythme et les récompenses) et avec ceux liés plus largement à sa dimension médiatique (musique, narration, level-design et philosophie) dans une perspective à la croisée de la linguistique structurale et de la sémiotique.

Cet essai de grammaire systémique du jeu vidéo entend créer une passerelle entre différentes disciplines scientifiques et faire dialoguer entre elles les sciences du langage et les game ou play studies. Il s’agit notamment de s’inspirer des acquis de la linguistique moderne afin de proposer un nouveau cadre d’analyse du jeu vidéo, susceptible de s’appliquer à l’ensemble de ses manifestations indépendamment de leur origine, de leur âge, de leur genre, de leur propos ou de leurs dispositifs de contrôle.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/23921 2024-01-22 Mathieu Goux Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
L’Art et le vivant du jeu Cet essai entend mettre au jour et dénoncer la tendance dominante à théoriser le jeu à partir des règles, et à organiser les approches autour de dualismes non questionnés, au premier chef du game et du play. Une telle structuration ne s’impose qu’à exclure ou mépriser une phénoménalité pourtant décisive, celle qui engage l’expérience corporelle et spontanée du jeu, et dont l’enfance pourrait être le nom.

Le geste philosophique consiste ici en une ré-appropriation de cette part vivante du jouer, d’autant plus précieuse qu’elle peut faire défaut. C’est sur fond de cette absence qu’est introduite la conceptualité du pathique : jouer est une activité irréductible, distincte de la connaissance et de la technique. S’y révèle une liberté sensible, liée au mouvement et à la spatialité, qui n’a pas d’équivalent.

Opter pour le vivant du jeu, c’est mettre l’accent non sur la maîtrise mais sur l’être-saisi, non sur les règles mais sur le rythme, non sur la compétition mais sur les chants et la danse, dans l’horizon de la paix et non de la guerre. C’est dans l’art et non dans la science qu’une telle expérience du jouer est recherchée. La prise en compte de certains aspects du champ contemporain conduit cependant à s’interroger : le jeu, dans sa part vivante et sensible, serait-il en voie de disparition ?

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/24008 2024-01-22 Anne Boissière Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Penser (avec) la culture vidéoludique Dans les cours d’école, en ligne, au cinéma et dans des millions de foyers, le jeu vidéo occupe une place sociale et culturelle de premier plan. Média natif du numérique, il connaît depuis des décennies un processus de légitimation culturelle et se voit aujourd’hui doté d’un capital symbolique que peu lui auraient prédit il y a vingt ans. Il irrigue désormais nos représentations collectives et génère des régimes de sociabilité bien différents des clichés auxquels il a trop longtemps été réduit.

Dans la lignée de divers travaux issus du champ académique de l’étude du jeu vidéo (ou game studies), le présent volume regroupe une série de contributions qui questionnent la dimension culturelle du jeu vidéo à partir des discours qu’il suscite, des représentations qu’il génère, ou de sa propension à constituer un outil pédagogique.

Les travaux regroupés dans cet ouvrage participent notamment à l’analyse des logiques collectives qui fondent la réception du jeu vidéo dans la presse et à l’examen des modalités pratiques et discursives de la conception du jeu vidéo comme « bien culturel » à partir des années 2000. On trouvera également des contributions qui mettent en lumière la diversité des pratiques rattachées aujourd’hui au jeu vidéo, à travers l’analyse de communautés de jeu en ligne qui instaurent des serveurs « pirates », ou grâce à l’étude des pratiques de création de jeux vidéo « en amateur ». Finalement, un ensemble d’utilisations concrètes du jeu vidéo en classe sont discutées à travers des observations minutieuses et des retours d’expérience qui illustrent la complexité relative à l’usage du jeu vidéo en contexte - et à des fins - d’apprentissage.

Préfacés par le professeur Bernard Perron (Laboratoire universitaire de documentation et d’observation vidéoludiques, université de Montréal) et édités par trois membres du GameLab UNIL-EPFL (Lausanne, Suisse), les articles rassemblés dans cet ouvrage offrent un riche aperçu de la diversité des game studies contemporaines.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/24918 2024-01-22 Selim Krichane, Isaac Pante et Yannick Rochat Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Héraclite : le temps est un enfant qui joue Dans le cadre du projet Locus Ludi. The Cultural Fabric of Play and Games in Classical Antiquité, financé par le Conseil Européen de la Recherche (ERC), une réflexion collective s’imposait sur le célèbre fragment d’Héraclite : « Le temps est un enfant qui joue en déplaçant des pions : la royauté de l’enfant ». Les quatorze contributions de ce volume proposent chacune différentes approches et lectures de cette phrase énigmatique. Tout un livre sur une phrase, tant elle pose de questions et autorise de réponses. Chaque mot mérite son enquête avec le débat sur ses significations. Comment comprendre l’aiôn ? « Temps », « vie », « temps de la vie », « force vitale », « existence », « éternité » ? Qui est l’enfant, quel âge a-t-il ? À quel jeu surtout joue-t-il ? L’ouvrage offre un bilan des différentes interprétations, philosophiques, politiques, oraculaires, des conditions de la transmission du fragment, de sa place dans l’oeuvre d’Héraclite, du contexte de production, des rapports avec d’autres poètes et philosophes, à l’histoire des jeux de pions et de dés, tout en s’interrogeant sur la dimension philosophique du jeu. Des pistes novatrices sont ouvertes. Dire qu’un enfant joue revient à énoncer l’évidence, sauf si l’enfant est autre chose qu’un simple enfant. Les enfants ne seraientils pas, dans et par le jeu, une image d’Héraclite luimême ? Un Héraclite poète et joueur, poète parce que joueur. Le regard posé sur l’enfance doit aussi être remis en question. Loin d’instrumentaliser l’enfant pour dénoncer l’incompétence des adultes, Héraclite met en scène un enfant incarnant l’Aiôn en tant que force vitale source d’éternel renouvellement. Le déplacement de ses pions symbolise son apprentissage de l’ordre et désordre du monde. Le jeu instaure un équilibre temporaire dans le cosmos, et la royauté de l’enfant devient synonyme de sa capacité à gérer un monde menacé par le chaos. Et le jeu, avec les mots et les dés, ne finit ici jamais.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/25093 2024-01-22 David Bouvier et Véronique Dasen Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Jouer dans l’Antiquité classique/Play and Games in Classical Antiquity The European Research Council project (Locus Ludi. The Cultural Fabric of Play and Games in Classical Antiquity [ERC AdG # 741520]) investigates how play and games provide a privileged access to past societal norms, values, identities, and collective imaginary. People play all over the world and throughout history, but they do not play the same games, nor do they attribute the same meaning and function to play. This pluridisciplinary volume investigates how such an important part of ancient cultures can be methodologically reconstructed. A first series of chapters based on Greek and Roman texts and vocabulary propose an emic definition of play and games. Beyond the common association of child and play (in Greek, paidia, ‘play’, pais, ‘child’, and paideia, ‘education’, share the same root, in Latin ludus means ‘play’, ‘school’, and ‘rethorical games’), ancient views are more complex and nuanced. The boundaries between sport, dance, rites and play are fluid and differ from our modern view. Case studies show how playful practices can be defined in material culture and iconographic representations. The second part of the volume focuses on Greek and Roman ludic heritage in ancient literature with particular attention to the cultural and discursive codes according to literary genre (oniromancy, proverbs, children’s rhymes, lexicography...). Close studies assess the transmission of a predominantly oral heritage in collections, lexicons and commentaries ranging from the Roman imperial period to Byzantine times (proverbs, riddles, and children’s lore). New insights are provided on crucial issues about cultural continuities and discontinuities, as well as the definition of so-called “traditional” games.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/25493 2024-01-22 Véronique Dasen et Marco Vespa Presses universitaires de Liège en Presses universitaires de Liège
Lire les magazines de jeux vidéo Les travaux de recherche francophones sur les jeux vidéo ont régulièrement utilisé comme source la presse spécialisée française sans que celle-ci n’ait jamais été étudiée et interrogée pour elle-même. Cette presse, qui se développe des années 1980 aux années 2000, connaît pourtant des tirages importants, fédère un lectorat nombreux, plutôt jeune et masculin, introduit un vocabulaire technique et critique nouveau dans la langue française, développe ses propres modalités de discours sur un divertissement émergent et participe in fine à la construction d’une nouvelle culture ludique.

Lire les magazines de jeux vidéo offre ainsi deux nouveautés pour l’étude de la presse vidéoludique. La première tient à l’étude d’un corpus francophone, qui vient éclairer d’une lumière nouvelle les travaux existants sur la presse anglo-saxonne et sur la formation des cultures ludiques. La seconde tient à la démultiplication des approches vis-à-vis d’une presse qui a surtout été mobilisée pour l’étude des jeux vidéo : cet ouvrage propose ainsi une exploration inédite de ses contenus, dans la perspective des sciences du jeu, mais aussi des études de la presse, des études culturelles et japonaises, des humanités numériques, de l’écriture critique ou encore de la philosophie des techniques…

En s’inspirant avec espièglerie des rubriques des magazines de la grande époque - de l’édito à la preview, en passant par les tests, les couvertures de salon et le courrier des lecteurs, sans oublier la place des publicités et l’ours -, le sommaire de ce volume vise précisément à refléter cette diversité d’approches et d’objets : légitimité de la presse spécialisée, analyse des trajectoires professionnelles de journalistes, traitement du jeu vidéo par les presses professionnelle et ludique, survalorisation du progrès technique, traitement de la culture populaire japonaise, évaluation des jeux à travers le test, les grilles de critères et la note, analyse des publicités accueillies dans les pages des magazines, courrier des lecteurs, petites annonces et piratage, traitement du crunch par la presse généraliste.

Si ces rubriques témoignent souvent de l’invention d’un lexique - preview, test, tips -, elles indiquent également la naissance de communautés et de publics spécifiques que la focalisation sur une presse francophone rend d’autant plus singuliers. L’objet magazine, sa forme comme ses contenus, soumis ici à l’analyse, révèle à terme une performativité discursive fascinante : donner à lire le jeu vidéo.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/25757 2024-01-22 Sélim Ammouche, Alexis Blanchet, Björn-Olav Dozo et Mathieu Triclot Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Introduction aux théories des jeux vidéo Cet ouvrage répond à un manque dans la littérature francophone : l’existence d’un guide de référence pour toute personne souhaitant s’initier aux différents aspects de la recherche sur les jeux vidéo. Pensés pour permettre au lecteur d’avoir des clés de compréhension concernant les principaux aspects du domaine, les multiples chapitres sont autant de synthèses qui visent également à ouvrir des perspectives pour poursuivre la réflexion. L’ensemble des contributions ont été rédigées par des spécialistes reconnus des thématiques abordées, tout en étant animées d’une volonté d’accessibilité. Ce livre s’adresse donc à toute personne désirant mieux comprendre les enjeux d’une industrie qui est à présent au centre du numérique, des loisirs contemporains et qui s’ouvre également à de multiples secteurs (journalisme, santé, formation, sport, etc.) : étudiants, professionnels (journalistes, concepteurs, etc.), enseignants, parents, institutions mais aussi les joueuses et les joueurs. En somme, cet ouvrage est un compagnon de route idéal pour quiconque souhaite s’aventurer dans l’exploration des vastes étendues des théories des jeux vidéo.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/26119 2024-01-22 Sébastien Genvo et Thibault Philippette Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Parler le jeu vidéo L’idée d’un langage ou d’une grammaire spécifiques au médium vidéoludique est une problématique qui refait ponctuellement surface, rassemblant des préoccupations propres aux études sur le jeu vidéo et sur le jeu en général, à la conception et aux game studies. Cet ouvrage montre qu’il s’agit d’une discussion riche, qui rejoue dans ses différentes approches des thématiques plus larges, notamment entre ludologie et narratologie, entre études du game ou études du play. S’inspirant de ces discussions, l’ouvrage entend d’abord dresser un inventaire et une typologie des approches proposées, ainsi que des critiques qui ont pu leur être opposées, mais aussi actualiser dans un second temps cette thématique au regard de théories plus récentes dans le champ des études du jeu, de la linguistique et de la sémiotique. Par l’intermédiaire du concept de ludème, dont l’évolution particulière symbolise pleinement la problématique dans son ensemble, la réflexion menée montrera finalement qu’il est possible de réarticuler celle-ci sur différents niveaux d’analyses, pour y concilier les différents aspects de la conception et du jouer, et qu'elle peut également être repensée pour apporter un nouvel éclairage sur des questions d’expérience de jeu, de gameplay émergent ou encore de détournement.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/18941 2023-11-29 Damien Hansen Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
The Materiality of Hellenistic Ruler Cults Studies in the cultic honours for Hellenistic leaders and benefactors mainly focus on the ideological and diplomatic features of the phenomenon. Conversely, the papers collected in this volume aim to shift the focus to its material and practical aspects: media, ritual action and space, agency, administration and funding. Specialists in Hellenistic history, epigraphy, papyrology, numismatics, and archaeology provide fresh reassessments of a variety of documentary dossiers concerning both institutional and non-institutional agents (cities, kingdoms; individuals, associations), Greek and non-Greek, across the Hellenistic Eastern Mediterranean world. Moreover, this interdisciplinary investigation of the materiality of rituals addressed to human benefactors as to, or together with, traditional gods allows us to go beyond a commonly accepted yet methodologically arbitrary separation between cultic honours for deities and for human beings. The latter are often still considered as an isolated and paradoxical feature of ancient Greek polytheism, and as a deviation from ‘traditional’ religion, i.e., the cults for gods and heroes as they were already practised in the archaic and classical polis. Rather, the case studies dealt with in this book contribute to shedding new light on the way ancient people could exploit the ritual and administrative toolkit of their religious system in order to satisfy new needs. In other words, one may state that cultic honours for political leaders do not provide an exception to the way Greek polytheism functioned, but are fully embedded within it, and substantially contributed to its development in the Hellenistic age.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/15740 2023-08-21 Stefano G. Caneva Presses universitaires de Liège en Presses universitaires de Liège
Greek Incubation Rituals in Classical and Hellenistic Times This study documents and analyses the structure and function of Greek incubation rituals in Classical and Hellenistic times addressing all relevant and extant literary and epigraphical testimonial concerning the rites and rules surrounding incubation. It shows that previous approaches, which treated incubation as a Chthonian phenomenon, as a rite of passage, or as comparable to initiation in mystery cults are not supported by the available testimonia on these rites.

An analysis of the social context of the rites surrounding incubation shows they differed surprisingly little from the rites performed by other worshippers at these sanctuaries. Various ritual factors are explored in order to explain why ordinary, or low-intensity, rites could create a high-intensity experience for the worshipper. Further, the structure of incubation rituals is examined in the light of the origins and development of the practice in Greece. Contrary to previous theories on the origins of incubation, it is argued that the phenomenon began as an exclusive consultation technique for priests, magistrates and select worshippers and was a natural variant of oracular techniques in Archaic and Early Classical Greece. When incubation became accessible to everyone in Classical society as a part of the cult of Asklepios, rituals for the masses were then created.

The ritual did not have one, coherent structure across all the sanctuaries which offered it ; rather, the ritual practice adapted to local customs and factors such as the size of the cult. Some rites for intermediaries were kept, but new motivational factors were added, which resulted in very popular cults.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/15905 2023-08-21 Hedvig Von Ehrenheim Presses universitaires de Liège en Presses universitaires de Liège
Littérature monstre Le monstre hante les imaginaires de la modernité, de Quasimodo à Ubu et de l’Homme qui rit au nain Philippo, réduit à sa seule tête dans les Impressions d’Afrique de Roussel. Le grotesque romantique a en effet ouvert le champ, d’un siècle à l’autre, aux plus grandes métamorphoses.

Entre 1848 et 1914, l’histoire naturelle s’intéresse à la genèse des monstres ; le public des foires contemple les corps difformes ou estropiés ; médecins et psychosociologues expriment, à travers toute une tératologie, leur obsession de la dégénérescence des peuples et des civilisations.

De cette figure du monstre, la littérature et le théâtre s’emparent avec les moyens symboliques qui leur sont propres. L’être monstrueux y prête sa chair aux aberrations du corps politique et social. Ou bien il y figure anomalies psychiques et déviances morales. Ou bien encore il s’y fait reflet de « l’âme monstre » dont a parlé Rimbaud.

L’esthétique des oeuvres, prise elle aussi de contorsions diverses, n’y échappe pas. Langage, style, composition s’en trouvent pervertis. S’impose alors, sur le papier comme sur la scène, une littérature monstre à tous les sens du terme.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/16585 2023-08-21 Yanna Kor, Didier Plassard et Corinne Saminadayar-Perrin Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Les dieux d’Homère. Polythéisme et poésie en Grèce ancienne Les dieux d’Homère ne sont pas de simples personnages littéraires, mais des constructions poétiques complexes qui, par le truchement du corps et de la parole, font agir les divinités honorées par les Grecs. Dans une enquête polyphonique, ce volume se propose de mettre en lumière les traits spécifiques du polythéisme homérique et les particularités de la représentation du divin telles qu’elles ressortent des poèmes. Dans les neuf chapitres qui composent l’ouvrage, une grande attention est réservée à l’intrigue narrative qui voit les dieux de l’Olympe interagir avec les créatures mortelles et influencer leur destin, mais aussi à la structure même du monde divin, avec son fonctionnement et ses tensions, et à la religion vécue par les protagonistes des poèmes, à travers l’analyse des rites, des lieux et des acteurs du culte. En restaurant une lecture intégrale des poèmes homériques, les auteurs examinent les formes changeantes des dieux, leurs stratégies entre l’Olympe et la terre, et la manière dont le déroulement du récit fait s’entrecroiser sans cesse les actions divines et les vicissitudes humaines, des murailles de Troie aux rivages d’Ithaque. En retrouvant les dieux, c’est la poésie épique elle-même qu’on redécouvre, ainsi que sa formidable capacité à s’inscrire dans les référents culturels de l’auditoire autant qu’à le surprendre.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/16803 2023-08-21 Gabriella Pironti et Corinne Bonnet Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Laughter for the Gods: Ritual in Old Comedy Ritual permeates Greek comedies of the fifth and fourth centuries BC. In Birds and Peace, the performance of sacrifice is central to the plot and its dramatic action; Women at the Thesmophoria is set during the celebration of a religious festival; while the story of Wealth relies on a successful incubation at the sanctuary of Asklepios. Other plays of Aristophanes, as well as fragments from other comic poets, also feature ritual processions, libations, hymns, and prayers. Why and how were these real-life practices of Greek religion represented in comedies? And what did it mean for the audience to laugh at them? This study is the first comprehensive analysis of the comic scenes in which characters perform rituals on stage. These theatrical representations of religious rites are examined not only with regard to their role in the fabric of particular plays, they are also analysed within the broader framework of the competition of dramatic poets at the Athenian festival of Dionysos. The approach chosen allows for a new perspective to develop on the old discussion regarding the religious dimension of Greek theatre. It is argued that comic rituals (and the playwrights behind them) consciously claim to be authentic, and thus transform the performance of a comic play into a significant event which is relevant for the city and its religion.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/16923 2023-08-21 Elena Chepel Presses universitaires de Liège en Presses universitaires de Liège
Cultes et sanctuaires de l’île de Cos En 366 avant notre ère, les différentes communautés de l’île de Cos s’unissent en une seule cité, dont le centre urbain, nommé Cos par homonymie avec l’île, sera fondé sur la pointe nord-est. Ce changement politique a profondément marqué le paysage religieux de l’île, en réorganisant les cultes et en reconfigurant le panthéon. Par un savant mélange entre nouveaux cultes et traditions ancestrales, cette réforme donnait à la communauté nouvellement constituée la cohésion d’une identité religieuse partagée. Par la suite, l’inscription de nombreuses réglementations cultuelles et l’importante activité édilitaire dans les sanctuaires, poursuivies au moins jusqu’au Ier siècle avant notre ère, attestent la vitalité des cultes de cette cité à la période hellénistique. Une telle abondance documentaire fait de l’île de Cos un lieu idéal pour étudier les pratiques religieuses des anciens Grecs et pour interpréter le polythéisme grec à l’échelle locale, en illustrant à la fois la richesse, la complexité et la dynamique des panthéons régionaux.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/17308 2023-08-21 Stéphanie Paul Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Des dieux et des plantes. Monde végétal et religion en Grèce ancienne L’ouvrage présent rend hommage à l’emblématique ouvrage Prairies et Jardins… d’André Motte (1973) en proposant une moisson toute fraîche de questionnements et de points de vue sur les verts paysages du monde polythéiste des anciens Grecs, ainsi que les espèces et les plantes isolées qui ont poussé sur son sol. Les auteurs du volume, attentifs aux renouvellements à l’œuvre dans l’étude de la religion grecque ancienne, grâce aux recherches de plusieurs décennies, montrent qu’à la pluralité des dieux et des enceintes sacrées correspondent un regard diversifié et une façon dynamique d’envisager l’élément végétal constitutif de l’expérience religieuse. En refusant les approches naturalistes réductrices et les aperçus conventionnels, les études ici rassemblées tiennent compte, notamment, du dialogue perpétuel entre quête théorique ou poétique, réalités rituelles ou politiques, qui régit le polythéisme grec ancien. Elles abordent aussi la dimension locale des récits et des cultes. Sont ainsi mis en perspective des plantes réelles et imaginaires, à travers le vocabulaire concret du végétal, les récits et les croyances indigènes, la topographie des sanctuaires, les calendriers des fêtes, les épiclèses et les attributs divins, les gestes rituels et la pharmacopée. Loin d’épuiser le thème en question, cette promenade interdisciplinaire a l’ambition d’en révéler la complexité en ouvrant des pistes captivantes.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/17440 2023-08-21 Ariadni Gartziou-Tatti et Athanassia Zografou Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Les dieux d’Homère II – Anthropomorphismes L’anthropomorphisme des dieux d’Homère n’a cessé d’être interrogé, dès l’antiquité, que ce soit pour l’exalter ou le critiquer. La représentation humaine des dieux a été tout aussi intensément discutée dans les études modernes sur la religion grecque, jusqu’à être vue parfois comme un obstacle à la compréhension même de cette religion. Le pari de ce volume est de prendre au sérieux la grille de lecture humaine des dieux pour en saisir les contours, les implications et les effets - tant au sein de la culture antique que dans sa réception ultérieure. Comment les auditeurs et les lecteurs anciens d’Homère ont-ils compris l’apparente humanité des dieux de l’Iliade et l’Odyssée ? Quels usages en ont fait les artistes qui se posaient en émules d’Homère dans leurs propres textes et images ? Comment l’exégèse a-t-elle su donner sens à ces dieux au cours des siècles ? Ces constructions poétiques et leur réception foisonnante méritent d’être étudiées en soi dans leurs multiples genèses et reconfigurations. Il s’agit d’abord de mieux comprendre Homère et ses dieux, mais aussi de saisir la complexité des idées sur l’homme et le divin de ses nombreux publics au fil des siècles. Les études ici rassemblées cherchent à approfondir notre compréhension des résonances et des enjeux inscrits dans la conceptualisation de l’anthropomorphisme homérique

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/17818 2023-08-21 Renaud Gagné et Miguel Herrero de Jáuregui Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Purity and Purification in the Ancient Greek World. Texts, Rituals, and Norms Purity, and its converse, impurity, formed a versatile metaphor in the ancient Greek world. Constructing a multifaceted investigation, with both complementary and contrastive approaches, the thirteen papers collected in this volume explore the range of these ideas, from Archaic and Classical Greece to the Roman Near East. Different declensions are readily manifest: purity could be defined as a traditional norm or by institutional law, impurity expressed as a substantive crime or as rhetorical slander. A key debate revolves around the ethical sense of purity and impurity: how early and widely was this notion applied; how did it complement concrete ritual practices of purification and abstention; in other words, in a perspective of continuity and change, how were the inner/mental and outer/corporeal dimensions of purity harmonised ? The present volume celebrates the thirty-fifth anniversary of Robert Parker’s seminal work Miasma: Pollution and Purification in early Greek Religion. Analysing a wealth of documents-inscriptions, papyri, literature-both old and new, the authors reveal compelling case-studies, draw out innovative conclusions, and point in fruitful directions for future research. ISBN

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/17936 2023-08-21 Jan-Mathieu Carbon et Saskia Peels-Matthey Presses universitaires de Liège en Presses universitaires de Liège
Son et sens Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité des réflexions de l’auteure sur la sémiotique de la perception et la communication du sensible. S’appuyant sur les propositions formulées en phénoménologie, en design sonore et en sémiotique, cette étude se structure en trois axes qui tracent le parcours du sens sonore, de la perception des sons à leur conceptualisation, en passant par leur mise en discours. Les sons étudiés se distinguent des objets musicaux. Il s’agit des sons du quotidien isolés en écoute réduite ou intégrés au sein de paysages sonores naturels ou construits par une activité de design.

Objets sensibles parmi les plus invasifs, les sons s’avèrent pourtant les moins familiers pour la culture occidentale. Ils soulèvent de nombreux problèmes communicationnels, essentiellement liés à la pauvreté du lexique ordinaire et à un manque de connaissance du sonore. Communiquer sur les sons, ce n’est pas se référer à ce qui les origine ni aux effets qu’ils produisent sur le sujet mais les décrire pour ce qu’ils sont.

Ancré dans la tradition structuraliste, ce travail montre ainsi comment les phénomènes sonores se configurent en structures signifiantes dotées de propriétés à partir desquelles il est possible de proposer de nouvelles pistes de conceptualisation et de catégorisation des phénomènes sonores.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/18111 2023-08-21 Audrey Moutat Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Études philoponiennes De Jean Philopon, nous savons peu de choses, mais ses œuvres volumineuses soulèvent de nombreuses questions. De quelle nature furent sa vie, ses convictions et sa place dans l’École d’Alexandrie ? Comment composa-t-il ses commentaires et ses traités polémiques ? Dans quel ordre ? Autant de problèmes dans lesquels Étienne Évrard s’est aventuré durant les cinquante années qui séparent les six études rassemblées dans ce volume.

Son enquête autour de Philopon montre combien cette figure, en apparence mineure, a joué un rôle central dans la transmission des philosophies antiques, tout comme dans le passage de l’hellénisme au christianisme. Partant de la création du monde et de la nature du ciel, Évrard examine la chronologie et la méthode de Philopon, en passant par une analyse minutieuse de son usage de la double exégétèse (L’École d’Olympiodore et la composition du Commentaire à la Physique de Jean Philopon, 1957, inédit).

Il propose ensuite ce qui aurait dû être la toute première reconstitution du traité perdu Sur l’éternité du monde, contre Aristote, et qui demeure la première traduction française des deux premiers livres (1961, inédite). Il interroge les procédés de composition de Philopon, ses modes d’argumentation et de réfutation. Mais il ouvre également des pistes sérieuses pour comprendre l’emploi de la citation chez Simplicius, l’adversaire de Philopon et son principal témoin. Il fournit ainsi les clefs pour entrer dans un débat qui met aux prises deux monuments du néoplatonisme tardif, l’un chrétien l’autre païen.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/18236 2023-08-21 Étienne Évrard et Marc-Antoine Gavray Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Aux sources des liturgies indo-iraniennes Les temps sont mûrs pour définir un nouveau type de comparatisme indo-iranien, qui serait fondé sur une approche globale de littératures pareillement constituées à des fins liturgiques : la védique et la mazdéenne. Telle était la conviction commune aux organisateurs du colloque intitulé Aux sources des liturgies indo-iraniennes, qui s’est tenu à l’Université de Liège, les 9 et 10 juin 2016, avec l’appui du Fonds National pour la Recherche Scientifique. Le présent volume, fondé sur les contributions présentées à ce colloque, est destiné à permettre à des indianistes et à des iranistes spécialisés dans ces questions de faire le point sur l’état des connaissances en présence les uns des autres.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/18416 2023-08-21 Céline Redard, Juanjo Ferrer-Losilla, Hamid Moein et Philippe Swennen Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
La restitution ethnographique à l’épreuve des enfants Si les débats sur les restitutions muséales, la participation des populations à la production de connaissances en sciences sociales et la science ouverte occupent chaque jour davantage de place au sein du monde académique, les mécanismes et les usages de la restitution des résultats de la recherche restent quant à eux encore peu abordés. Que signifie restituer, pourquoi, comment, et à qui ? Avec quelle responsabilité pour les multiples acteurs concernés ? Pour quels effets, attendus ou non ?

Croisant terrains ethnographiques en Amérique latine et en Europe, l’ouvrage interroge la « fabrique » de la restitution — dans ses dimensions politiques et pratiques — sous l’angle éthique, méthodologique et épistémologique à partir d’une population subalterne, les enfants. En explorant ce cas exemplaire, il contribue notamment aux débats sur les approches participatives et sur la reconfiguration des rapports entre science et société.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/10440 2022-06-13 Élodie Razy, Charles-Édouard de Suremain et Neyra Patricia Alvarado Solís Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Production institutionnelle de l’enfance Quel rôle jouent les institutions dans la vie quotidienne des enfants ? À partir de huit études de cas d’Amérique du Sud et d’Europe, les auteurs examinent la manière dont les parcours des enfants façonnent et sont façonnés par les diverses institutions qui en ont la charge (services de prévention de la jeunesse, services de protection, hôpitaux, parlements, parenté…). Les auteurs analysent la manière dont les valeurs et dispositifs promus par ces institutions sont appropriés, contestés ou encore redéfinis par les enfants et les autres acteurs individuels et collectifs impliqués. Conjuguant plusieurs approches en sciences sociales, le volume montre le caractère dynamique de la production institutionnelle de l’enfance et explicite ses dimensions sociales, politiques et culturelles. Résolument engagé dans le dialogue avec la société civile, l’ouvrage s’adresse tant aux spécialistes de l’enfance (académiques et professionnels) qu’aux étudiant-e-s (en sciences humaines, sociales, politiques ou de l’éducation) et aux décideurs des politiques publiques.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/9612 2022-02-24 Véronique Pache Huber, Charles-Édouard De Suremain et Élise Guillermet Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
La Parole de l’enfant au bénéfice de ses droits La Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) de 1989 a reconnu aux enfants le droit d’expression, le droit d’opinion et le droit d’association (articles 12 à 15). À l’occasion du 25e anniversaire de ce grand texte juridique (2014), estimant la parole de l’enfant « innovante et nécessaire », l’UNICEF a donné la parole à des enfants du monde afin qu’ils puissent dire leurs rêves et leurs souhaits pour le XXIe siècle. La journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre 2017 a été placée par l’ONU sous l’égide de la question : « Êtes-vous prêts à entendre ce que les enfants du monde ont à dire ? ». Au-delà de ces manifestations ponctuelles qui donnent lieu à des actes symboliques très politiques et médiatiques, le recueil de la parole des enfants est aujourd’hui considéré comme un des enjeux forts de l’effectivité des droits de l’enfant. L’objectif de cet ouvrage est de confronter les diverses formes de prise en compte de la parole de l’enfant avec la notion d’agentivité des enfants, c’est-à-dire – au-delà de leur expression – leur capacité à être des agents actifs de leur propre vie, à exercer un contrôle et une régulation de leurs actes. La notion d’intérêt de l’enfant se trouve ainsi au cœur du dialogue interdisciplinaire et des réflexions portées par les auteur.e.s de ce volume. Dans les différentes contributions, les enfants sont perçus comme des acteurs et non comme des êtres passifs, dépendants ou incomplets ; comme des membres à part entière de la société et pour ce qu’ils sont en tant qu’enfants aujourd’hui, et pas seulement pour ce qu’ils seront demain. Les différentes sciences sociales mobilisées (droit, science politique, linguistique, archivistique, sociologie, psychologie, sciences de l’éducation, géographie) abordent les questions de la parole des enfants selon des angles variés (apprentissages, genre, famille, justice, migrations, travail) et à différentes échelles (locales, nationales, transnationales), en privilégiant l’expérience quotidienne de ces derniers.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/9817 2022-02-24 Yves Denéchère Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Expériences de recherche collaborative avec des enfants en Afrique de l’Ouest Cet ouvrage documente et analyse une expérimentation de recherche en sciences sociales menée en Afrique de l’Ouest au sein d’une Organisation Non-Gouvernementale Internationale de développement centrée sur l’enfance – Plan-International. L’histoire de cette aventure explore des questions cruciales : recherche et intervention sont-elles conciliables ? Comment associer des enfants à la recherche ? Quel est leur intérêt à en être ? Avec quelles conséquences ?

Cette expérimentation avec les enfants oscille entre la recherche participative et collaborative. Les auteurs défendent le grand intérêt de l’association avec des artistes. Ils indiquent des voies, recommandent des postures, et soulignent les divers effets, les limites ainsi que les défis des techniques d’expression adoptées.

L’ouvrage est non seulement une invitation à l’expérimentation permanente et à l’intégration de la recherche dans les institutions d’intervention en faveur de l’enfance comme mode d’action auprès de leurs publics, ainsi qu’une source d’adaptation continue ; il présente aussi des usages de la recherche par les enfants et les jeunes.

On y découvre comment ils parviennent à se créer des espaces politiques et des positionnements à travers la curiosité, l’art – notamment le rap – et le débat.

Ancrés dans la pratique, les divers exemples et documents issus de cette expérimentation présentés ici témoignent de la sensibilité des chercheurs/ethnographes qui ont réalisé les travaux et de la générosité de leurs interlocuteurs. Ces traces, des photographies et des extraits d’échanges et de performances, proposent une identité générationnelle ouest-africaine forte : des jeunes et des enfants réalistes et dynamiques.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/10042 2022-02-24 Guy Massart et Julie Denommée Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Comparer en histoire des religions antiques Comparer les comparables ? Comparer les comparatismes ? Pourquoi et comment comparer ?

La première interrogation a été formulée par E. Lévinas dans le questionnement sur les relations avec autrui ; elle a été transférée récemment dans le domaine de l’anthropologie culturelle, et plus particulièrement dans celui de l’histoire des religions. Les doutes entretenus par les grandes entreprises comparatistes, de J.G. Frazer à Cl. Lévi-Strauss en passant par M. Eliade ou G. Dumézil, ont suscité la seconde, plus récemment encore. Quant à la troisième elle est l’objet, pour les religions antiques, des contributions réunies dans le présent volume, dans des tentatives devenues désormais plus modestes et plus expérimentales.

En effet, pour l’Antiquité, les principes de l’analyse structurale dans l’anthropologie culturelle et sociale des années 1960 ont conduit soit au paradigme indo-européen des trois fonctions, soit à un renouveau du paradigme sémitique : approche moins diachronique que synchronique dans le premier cas ; fréquente perspective historique de dérivation dans le second. Déconstructionisme et relativisme postmoderniste ont contribué à déstabiliser la belle assurance des oppositions et schémas structuraux. Ils ont montré les risques d’un universalisme et d’un essentialisme naturalisants.

Désormais, la démarche comparative est revenue à des pratiques moins ambitieuses, soit sur le mode du questionnement et de l’expérimentation autour d’un problème, soit sur le mode de la comparaison différentielle à la recherche de spécificités définies par contraste, soit encore sur le mode dialogique et réflexif qui est aussi devenu celui de l’anthropologie culturelle et sociale.

À l’exemple des phénomènes que nous plaçons sous l’étiquette de la religion, comment réhabiliter une démarche comparative à la fois rigoureuse et critique ? Questionnements donc, à partir d’exemples précis, sur les modèles d’intelligibilité dont nous nous inspirons, dans la dialectique parfois conflictuelle entre catégories « émiques » et catégories « étiques », pour refonder une analyse comparative productive, en histoire des religions en particulier et en sciences humaines en général.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/7958 2020-11-19 Claude Calame et Bruce Lincoln Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Sacrifices humains Le thème du sacrifice humain ne peut laisser indifférent et continue de susciter bien des interrogations, entre fascination et dégoût. Historiens et anthropologues se divisent sur l’historicité supposée du phénomène.

Pour sortir de l’impasse, cet ouvrage se penche sur la manière dont les cultures se représentent le sacrifice humain, le leur ou celui des autres, fût-il réel ou symbolique.

Comment une société fait-elle face à ce qui est - ou ce qu’elle croit être - son passé cruel et sanglant ?

Quelles sont les valeurs dont le sacrifice humain, et d’autres concepts proches, comme l’anthropophagie, se trouvent chargés en vertu des normes indigènes ?

Comment ces perceptions ont-elles persisté dans la longue durée et comment se sont-elles adaptées aux idéologies changeantes ? Le coeur du volume est consacré au dossier hellénique, remarquablement documenté par les Grecs eux-mêmes. À ce dossier répondent en contrepoint plusieurs articles sur la Chine ancienne, les Aztèques, et la Rome antique, qui projettent un regard différent et sont autant de raisons de remettre cent fois sur le métier cet objet fascinant.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/8088 2020-11-19 Pierre Bonnechere et Renaud Gagné Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Le porc en Égypte ancienne Pourquoi certaines cultures rejettent-elles la chair du porc ? Les Grecs se posaient déjà la question, qui n’a cessé de revenir au devant de la scène. Étudier le porc en Égypte ancienne est une manière de mettre cette problématique à l’épreuve. En effet, depuis que les Grecs s’y sont intéressés, l’Égypte pharaonique se retrouve dans ce débat anthropologique puisque le porc, dit-on, n’y aurait pas été vraiment en odeur de sainteté. Viande malsaine ? Animal infâme ? Bête « taboue » ?

L’objet de ce livre est de comprendre ce discours et de voir sur quoi il se fonde, en offrant une approche historique et anthropologique du cochon en Égypte ancienne. Le portrait de l’animal au sein de la culture pharaonique émerge très contrasté d’une analyse qui permet de réfléchir à la genèse des interdits religieux, aux discours qui s’y rapportent et aux choix culturels et identitaires qu’ils véhiculent. Ce véritable « roman du cochon » entend ainsi contribuer à une anthropologie de l’alimentation, tout comme à une histoire des relations entre les hommes et les animaux.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/8242 2020-11-19 Youri Volokhine Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège
Fabriquer du divin Le monde des dieux est une construction humaine, certes organisée, mais instable. Sans cesse mis en question et reconfiguré, il offre au regard de l’historien une plasticité qui est d’autant plus manifeste en contexte polythéiste. Car ces systèmes religieux ne s’appuient pas sur une représentation dogmatique issue de textes révélés ou d’une autorité centrale.
Des élaborations et des ajustements y sont sans cesse à l’oeuvre, selon des opérations pragmatiques que, avec Lévi-Strauss, on qualifiera de ‘bricolages’. L’enjeu de cette dynamique de la ‘fabrique’ du divin n’est rien moins que notre compréhension de chaque divinité en particulier - comment et pourquoi fait-on un dieu, ce dieu, tous les dieux, ou le dieu ? - et notre capacité à rendre compte des structurations et fonctionnements de ces ensembles complexes qui ont bel et bien une histoire.
En quoi, par exemple, le genre littéraire est-il créateur de représentation, et de quel type de représentation, différente de celle que construirait un autre registre d’expression ? En quoi les formes rhétoriques ou iconographiques conditionnent-elles la représentation du divin et en sont-elles des facteurs de fixation ou d’évolution ? Comment le rituel est-il à même de modifier l’image d’un dieu, et pas seulement d’informer sur lui ? Comment les artisans créateurs d’images sont-ils capables, par leurs oeuvres, d’ouvrir à de nouvelles interprétations des divinités, tout en étant tenus de respecter une figuration reconnaissable, voire attendue, par les fidèles ?
L’érudition à l’oeuvre dans des cercles d’intellectuels a-t-elle un impact sur la représentation des dieux en contexte rituel ? Autant de questions qui relèvent des processus par lesquels le divin se ‘fabrique’ et que le présent volume pose dans diverses aires culturelles de l’Antiquité méditerranéenne.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pulg/8512 2020-11-19 Nicole Belayche et Vinciane Pirenne-Delforge Presses universitaires de Liège fr Presses universitaires de Liège