Presses Universitaires de Bordeaux https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub CC0 pub@u-bordeaux-montaigne.fr Monde(s) et poésie L’idée d’une fonction de l’art comme fabrique de mondes est aujourd’hui très largement répandue, notamment en raison de la forte influence de la théorie de la fiction inspirée de la notion leibnizienne de « monde possible » et des approches postmodernes d’orientation ontologique. Celle d’un texte-monde est appliquée quasi exclusivement au genre romanesque. Les sciences du langage, de leur côté, se désintéressent majoritairement de ces problématiques venues du champ littéraire, occupées qu’elles sont à se développer au croisement de la cognition, des mathématiques et de l’informatique. Cependant dans le cadre d’une anthropologie sémiotique renouvelée, il est possible de penser un décloisonnement fécond des savoirs entre sciences et Humanités à partir de la question des conditions d’accès au sens, question qui se pose de manière cruciale si l’on reconçoit la question de la créativité langagière comme problème linguistique et sémiotique central. Interpréter/décrire la façon dont les écrivains disent le monde ou créent un monde revient alors à inscrire le travail critique dans une conscience du hors-champ et des transferts culturels, en soulignant l’enjeu éminemment politique de toute épreuve du dehors, y compris au sein d’une seule langue.

Si le monde humain est fait d’institutions, de pratiques et d’objets supposant à la fois le couplage complexe à son entour et son façonnement plastique en retour, si l’on restitue au langage sa dimension écologique, c’est-à-dire si on le définit non comme un simple instrument, mais comme un milieu traversé de normes et de valeurs, alors travailler la langue, c’est travailler le monde, réinventer sans relâche le monde humain et son rapport à la Terre et aux autres espèces, entrer dans des dynamiques cosmomorphes inédites. C’est pourquoi « poésie » désigne ici un processus d’individuation d’une langue dans la langue par un sujet inscrit dans l’histoire et dans le rythme de son corps – rapport particulier au langage que le genre poétique maximalise sans doute, mais sans exclusive. La poésie n’est pas ici conçue comme une sortie du langage, mais au contraire comme un approfondissement de ses possibles, où le blanc, le papier, la matière sonore, les rapports aux sciences, aux mythes, à la technique, à l’environnement, à la politique, ont toute leur place – et qui met au défi les linguistes, au moins autant en tant que spécialistes du langage qu’en tant que lecteurs et citoyens du monde. L’approche micrologique par la poésie contemporaine et ses mondes flottants, en émergence, hybrides, et l’approche macrologique par une anthropologie sémiotique peuvent ainsi, de manière imprévue, se rendre de mutuels services en soulignant la nécessité d’un point de vue multifocal et pluralisé, sensible aux différenciations critiques.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/51661 2023-08-21 Lia Kurts-Wöste Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
La Suggestion À la suite des travaux du neurologue Bernheim sur la suggestion dans les années 1880, la notion et le mot de suggestion se sont diffusés dans le discours littéraire, notamment dans le courant symboliste. Cet ouvrage collectif tente de définir et de théoriser la notion de suggestion dans son usage littéraire, et dans les effets de la suggestion sur les lecteurs.

Qu’est-ce que je perçois au juste lorsque je ressens une suggestion à la lecture d’un texte ? Comment ce phénomène se produit-il ? Qu’est-ce qui distingue allusion et suggestion ? N’y a-t-il pas dans la suggestion une certaine ambiguïté ? Car la suggestion peut non seulement faire penser, faire ressentir, mais elle peut aussi viser à faire agir.

L’ouvrage commence par plusieurs chapitres fournissant des approches théoriques (à partir de Mallarmé, de Proust, de Valéry, mais aussi de la psychanalyse et de la linguistique) ; il aborde ensuite le cas de la suggestion dans la littérature érotique ; il se poursuit avec les effets de suggestion dans des œuvres narratives (Rodenbach, Proust, Conrad…), puis dans des œuvres poétiques (Verlaine, Lautréamont, Jaccottet) ; il se termine par la question de la suggestion incitative, avec ses implications politiques.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/51472 2023-05-03 Éric Benoit et Joëlle de Sermet Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
L'estuaire de la Gironde : un écosystème altéré ? Les écosystèmes côtiers et littoraux, incluant les estuaires, occupent environ 6 % de la superficie des eaux marines mais figurent parmi les zones les plus productives de la planète. La forte concentration d’enjeux qui leur est associée témoigne de la richesse des services écosystémiques rendus par ces interfaces. Soumis au changement climatique et à d'importantes pressions anthropiques, ils figurent parmi les écosystèmes les plus sensibles au changement global. Alors que les pressions s’accroissent, la prise de conscience de l’intérêt de préserver les services écosystémiques a amené à considérer l’évolution durable des socio-écosystèmes estuariens.
Les observations et les études menées sur l’estuaire de la Gironde, depuis de nombreuses décennies, ont permis le recueil d’une remarquable quantité de données et de connaissances. Cette richesse est à l’origine de cet ouvrage dont la démarche pluridisciplinaire permet le croisement des approches des sciences naturelles, des sciences humaines et sociales et des enjeux des acteurs de la société civile. Cette approche globale fait émerger l’idée qu’un système estuarien, notamment celui de la Gironde, unique en France, est un système complexe fragilisé, en perpétuelle évolution, montrant des modifications rapides de fonctionnement.
Comprendre l’écosystème estuarien de la Gironde paraît fondamental. Il est désormais indéniable qu’une société quelle qu’elle soit ne peut se développer durablement qu’en respectant la dynamique du milieu dans lequel elle vit. Comme l’a remarqué Stephen Hawking (physicien théoricien et cosmologiste) : même les fatalistes regardent la route avant de traverser !
Comment l’Homme pourra s’adapter aux modifications de cet environnement de contact terre/mer ? Quel est l’impact des sociétés humaines sur les espèces et sur le milieu ? Quelles modifications va engendrer le réchauffement accéléré du climat ? Quelles conséquences va entraîner la montée du niveau des mers ? Ces questions de plus en plus prégnantes dans notre esprit collectif constituent un des fondements du bilan réactualisé que représente cet ouvrage de synthèse richement illustré et accessible à tous.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/44868 2022-09-22 Benoît Sautour et Jérôme Baron Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Débordements La métaphore du débordement suggère à la fois une fonction de l’œuvre littéraire ou artistique, voire une aptitude qui lui est inhérente, et une façon de rappeler ses limites ou de lui imposer un certain contour, de la mettre en contact avec le monde vers lequel elle déborde tout en la séparant de lui, ne serait-ce qu’artificiellement.
Toutes sortes de « bords » peuvent aider à penser le monde des arts et ses ambivalences, à différents niveaux de réalité : l’artiste est pris entre la sensation que l’art «  déborde », ne lui laissant aucun dehors à saisir, et l’impérieuse nécessité où il se trouve de «  déborder » lui-même ; le lecteur ou spectateur est pris dans des réseaux complexes de cercles savants plus ou moins conscients du vaste hors-champ constitué par tous ceux qui n’ont pas l’art dans leurs vies et n’ont aucune pensée de ses enjeux politiques ; diverses institutions, enfin, hiérarchisent et «bordent» les gestes critiques.
Le présent volume interroge ces différents acteurs, dans le sillage de cheminements critiques familiers, émanant d’artistes comme l’écrivain Italo Calvino ou le plasticien Jorge Méndez Blake (dont une œuvre illustre la couverture), ou de philosophes comme Jacques Derrida et Jacques Rancière.
La première section, Traductions critiques : mots et figures du débordement, interroge le rapport entre langue et action et à travers lui les moyens de l’écrivain.
La deuxième section, Gestes critiques : interprétation et performance, pose l’horizon d’une réception dans l’espace public du théâtre ou de la rue, aborde la question du débordement comme «confluence».
La troisième section, Débordement dans le genre, propose une déclinaison de la notion de genre à travers les représentations des femmes au XVIIe siècle et le croisement des questions du genre, de la race et de la classe sociale dans les littératures du début du XXIe siècle.
La dernière section, Au bord du contemporain, interroge spécifiquement la façon dont le récit contemporain travaille les cadres.
L’ambition du volume n’est pas seulement de parler des débordements, d’en faire la liste ou d’en rappeler la diversité. Il montre que ce sont surtout des occasions de rencontres, des invitations à des assemblées publiques et à des croisements de corps et de voix.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/51104 2022-09-21 Jean-Paul Engélibert, Apostolos Lampropoulos et Isabelle Poulin Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Une poétique des fictions autoritaires La fin du XIXe siècle, marquée par une vie politique chaotique et rythmée par les scandales, voit fleurir des « fictions autoritaires », qui entendent renouer avec un objectif éthique, tout en dépassant et en renouvelant le genre du roman à thèse : elles ambitionnent, par la voie de la fiction, de fonder les prémices de communautés nouvelles et de supplanter les visions déceptives du monde.
Des écrivains engagés, souscrivant à des idéologies diverses (Zola, Barrès, Bourget), proposent audacieusement des formes romanesques inédites et construisent des contre-mondes, instituant ainsi l’œuvre littéraire comme un rempart contre la dégradation morale, spirituelle et politique de la nation. Le romanesque débridé, la fantaisie, l’écriture de l’émotion, la réflexion sur les pouvoirs de la langue, l’ethos de ces écrivains, éclairent d’un jour nouveau un genre dont on a trop longtemps méconnu l’intérêt et les enjeux véritables.
Envisager à nouveaux frais ces œuvres, qui furent des événements marquants de la vie intellectuelle de la fin du siècle, permet de repréciser le paysage littéraire du temps, mais aussi d’interroger la fabrique des discours politiques (nationaliste, socialiste, humaniste) que le roman, laboratoire des expériences possibles, permet de reconfigurer et dont les échos, les images, les structures organisent, peut-être à notre insu, la pensée politique d’aujourd’hui.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/51396 2022-09-21 Béatrice Laville Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Description systématique du mbo Voici un livre qui vient à son heure. C’est un heureux événement pour la langue mbo et pour la linguistique africaine. Grâce à la somme des données dégagées par la description, il ouvre, pour la langue mbo, des perspectives prometteuses en termes d’aménagement orthographique, terminologique et grammatical, ce qui ne manquera pas de faciliter son emploi dans tous les domaines de la vie moderne au bénéfice de ses usagers : alphabétisation, scolarisation, création littéraire, communication dans la presse, à la radio et à la télévision.
Ce livre sera utile aux chercheurs car il constitue une contribution importante à la connaissance des langues bantoues de la zone A considérée par les spécialistes comme l’une des plus complexes et des moins explorées de l’ensemble du domaine. Enfin il s’adresse à la fois à ceux qui parlent le mbo et à ceux qui voudraient l’étudier ou l’enseigner.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/47479 2022-05-13 Christiane Félicité Éwané Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Du projet d'école aux projets d'école Cet ouvrage part du constat d’un décalage entre les énoncés officiels sur les projets d’école et l’état de faible adhésion des enseignants des écoles. La première partie de l’étude est consacrée à une approche socio-historique du projet d’école pour la période 1947-1998 afin d’assurer la compréhension de l’émergence d’une nouvelle logique sociale de gestion de l’institution scolaire.

La seconde partie de l’étude inclut l’ensemble d’un travail de terrain qui se limite au département de la Gironde. Elle permet une analyse détaillée des jugements produits par les inspecteurs, les directeurs et les instituteurs sur la « qualité » et la pertinence des projets. Prenant en compte les caractéristiques sociales du public scolaire de chaque école, avec une analyse détaillée des énoncés des projets dans les deux moments de leur élaboration (1990 et 1993), l’étude permet d’établir plusieurs constats selon une option de « sociologie critique ». L’accent est mis sur les évaluations des projets, la maîtrise des financements et l’ambiguïté de mesures compensatoires à partir de déficits supposés des publics d’élèves.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/51250 2022-05-13 Joël Rich Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Polémiquer, scandaliser, provoquer Ce volume d’études regroupant des chercheurs en littérature, art et philosophie a pour ambition d’étudier à travers un prisme transdisciplinaire et transséculaire la dimension conflictuelle que génère la création artistique. Polémique, provocation, scandale naissent parfois d’un écart esthétique avec les œuvres antérieures ou d’un contexte culturel bousculé. Les diverses approches s’intéressent aux comportements, œuvres ou performances qui suscitent le débat controversé autour des enjeux artistiques.
L’empreinte dionysiaque des œuvres d’art s’arrime aux forces que constituent pour elle la polémique, la provocation, le scandale et qui confèrent rayonnement et apport incomparable à la pensée renouvelée du monde et de sa complexité. Véritable interrogation sur la dimension agonistique de la création et de la portée de l’œuvre d’art, cet ouvrage revisite à nouveaux frais la question essentielle de la valeur, de la place et du rôle de l’art dans la cité.
Faisant dialoguer les époques (du Moyen Âge à l’extrême contemporain) et les modes d’expression (littérature, théâtre, arts visuels), issus de contrées variées, le volume s’attache à la fonction heuristique et subversive de l’œuvre d’art dans le questionnement parfois violent qu’elle adresse au contexte politique, social et culturel qui l’a vue naître. C’est donc à un dialogue nouveau entre les arts et leurs enjeux conflictuels dans l’écart des cultures et des périodes que ce livre se consacre.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/45595 2022-05-03 Peter Kuon, Béatrice Laville, Élisabeth Magne et Susanne Winter Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Le romantisme et ses attaches provinciales Ce cinquante-neuvième numéro d’Eidôlon réunit les actes du premier colloque que l’Association culturelle La Maison du Berger, en étroite collaboration avec le LAPRIL, a organisé au Maine-Giraud dans le cadre du Festival romantique en pays de Blanzac. C’est dire que le mot « Romantisme » fournit à ce cahier une circonscription à la fois littéraire et chronologique sans enfreindre les principes qui président aux études littéraires présentées par le LAPRIL, puisque nous trouvons confrontées et coordonnées, autour d’un thème d’étude littérairement déterminé, plusieurs approches, sans aucune fermeture méthodologique. Ce volume témoigne aussi de la volonté du LAPRIL de préparer des actions de recherche, et de collaborer à des manifestations culturelles, en dehors des murs de l’université.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/49902 2022-05-03 Gérard Peylet Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
L’imaginaire de la communication III Ce cahier, le quarante-neuvième de la collection Eidôlon, constitue le troisième volume des articles réunis sous le titre de « L’imaginaire de la communication ». Le premier volume a été publié en juin 1995, sous le n° 44 de la même collection, et le second, en janvier 1996, sous le numéro 46.
Le recueil contient le texte des conférences ou interventions en colloque qui ont été effectuées au cours de l’année universitaire 1995-1996, et dont on trouvera le programme dans les pages suivantes.
L’ensemble des trois volumes constitue le recueil des actes relatifs à l’Action Thématique Programmée en deux ans (1994-1996) sur « l’Imaginaire de la communication » par le Centre de Recherches sur l’Imaginaire de Bordeaux.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/48845 2022-04-27 Claude Gilbert Dubois Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
« Balzacien ». Styles des imaginaires Ce cahier, le cinquante deuxième de la collection « Eidôlon », est constitué par un ensemble de textes réunis et présentés par Éric Bordas autour de l’œuvre balzacienne.
L’origine est double : la commémoration, en l’année 1999, du deuxième centenaire de la naissance du grand écrivain, et la constitution, au sein du LAPRIL, d’un groupe d’études romantiques, qui a déjà manifesté sa vitalité et sa cohésion par des colloques et des publications spécifiques. Ce numéro est né de l’heureuse alliance entre une logique de créativité et l’opportunité du calendrier.
Un centre d’études littéraires sur l’imaginaire, comme l’est le LAPRIL, ne pouvait pas laisser passer cette occasion de revenir, avec les outils de la critique actuelle, sur ce moment du XIXe siècle, dans lequel l’imaginaire joue à tous les niveaux, dans l’intuition générative de l’œuvre et dans la puissance de représentation, quasi visuelle, des comédiens de cette comédie humaine. Comme le rappelle Éric Bordas, « l’objet n’existe que par le regard qui le prend en charge ». Le premier de ces regards est celui de l’auteur-producteur : viennent ensuite ceux des lecteurs-consommateurs.
Lire ne se confond pas avec un simple regard. C’est une opération de décodage qui ne peut éluder la référence au code linguistique. Le passage du regard, fût-il intérieur, à la prise en mains d’une plume, qui met en jeu une pratique et des techniques, puis de l’écrit, qui en est le produit, à la lecture, qui en est une nouvelle activation, s’il suppose la mise en œuvre de mécanismes imageants et imaginatifs, ne peut se restreindre à eux. Le travail s’effectue à partir de signes linguistiques et par l’intermédiaire d’un code spécifique. Les termes de « styles » et de « pratiques des discours », qui apparaissent dans le titre, les sous-titres et le projet d’ensemble, sont là pour rappeler la nécessité, dans l’appréhension d’un objet littéraire, de recourir à des méthodes d’analyse discursive et stylistique, sous peine de trahison du réseau communicatif qui ne peut se restreindre à un traitement d’images.
Il faut savoir gré à Éric Bordas d’avoir su saisir l’occasion, d’avoir pu réunir autour de lui une équipe de balzaciens reconnus, et d’avoir marqué, dans ce recueil, en quoi l’imaginaire d’un lecteur averti ne peut éluder le mode d’expression et de communication qui fait la particularité d’une texte écrit : règles et dérèglements codifiés du code qui constituent les caractéristiques d’un style et la diversité des pratiques du discours.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/49047 2022-04-27 Éric Bordas Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
La vigne et le vin dans la littéraure moderne et contemporaine Ce cahier, le soixantième de la collection Eidôlon, s’inscrit dans le cadre du Plan Pluri-Formation « Vigne et civilisation » dirigé par Philippe Roudié, auquel participe le L.A.P.R.I.L. Les articles que contient ce numéro ont été réunis et présentés par Michel Prat qui a eu l’initiative de ce numéro.
Ce volume témoigne de l’esprit d’ouverture qui préside aux choix de toutes les actions de recherches du L.A.P.R.I.L. Ces choix entendent ignorer les barrières que représentent pour certains les siècles, les genres, les « spécialités ».

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/50045 2022-04-27 Michel Prat Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Mythes des origines Si on le prend dans sa première acception, le mot « origine », du latin « origo », exprime l’idée de commencement, l’image contenue dans « orior » – celle d’un astre à son lever – pouvant symboliser aussi bien le début de quelque chose que le commencement des commencements, c’est-à-dire l’origine du monde. Un second sens, plus restreint, apparu plus tard, désigne la cause de l’existence d’un phénomène que l’on se propose d’étudier.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/50210 2022-04-27 Gérard Peylet et Michel Prat Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
L’Origines des textes Ce cahier, consacré à « L’origine des textes », le soixante-troisième de la collection Eidôlon, est constitué par un ensemble de textes réunis et présentés par Danièle Sabbah et Patrick Feyler. Il contient le texte des conférences ou interventions en colloque effectuées au cours de l’année 2001-2002. Il correspond à la deuxième partie de l’action de recherche programmée par le L.A.P.R.I.L sur la question de l’origine. Le principe de constitution de ce recueil, en confrontant plusieurs approches sans aucune fermeture méthodologique, s’inscrit dans la tradition propre à ce centre d’études pluridisciplinaires.
Le plan retenu par Danièle Sabbah et Patrick Feyler met en lumière la richesse et la complexité des enjeux ici exposés.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/50430 2022-04-27 Danièle Sabbah et Patrick Feyler Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
La littérature et le jeu du <span style="font-variant:small-caps;">XVII</span><sup>e</sup> siècle à nos jours Il n'est pas de littérature sans imaginaire ; il n'en est pas non plus sans réalités. Explorer les relations que la littérature entretient avec le jeu, revient à s’interroger sur les rapports que l’œuvre littéraire crée entre imaginaire et réalités, à aborder des questions fondamentales sur la littérature (genres, catégories, histoire), voire à en théoriser partiellement le champ définitoire.
En effet, d’une littérature qui privilégie un imaginaire pur à celle qui donne cours aux représentations les plus réalistes, toute une gamme de nuances travaille les œuvres, et, en ce sens, les choix de l’écrivain se comparent aisément à un jeu. Il y a ce qu’il combine et ce que le hasard met sous sa plume. Mais le hasard lui-même – ou la Providence, qui sait ? – peut s’assimiler à un jeu : un jeu entre un projet avoué et une mémoire qui fait rejaillir la matière des lectures sans que l’écrivain y prête une attention particulière, sans même qu’il en ait toujours une exacte conscience. La création obéit, nous le savons, à un jeu subtil qui échappe en partie au créateur.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/50692 2022-04-27 Éric Francalanza Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
La fin des temps II Ce second volume consacré à « La Fin des Temps » constitue le cinquante-huitième cahier de la collection Eidôlon. Il contient le texte des conférences ou interventions en colloque qui ont été effectuées au cours de l’année 1999-2000, ainsi qu’une préface de Claude-Gilbert Dubois. L’ensemble des deux volumes représente le recueil des actes relatifs à l’Action Thématique programmée en deux ans (1998-2000) sur « La Fin des Temps » par le Centre de Recherches sur l’Imaginaire de Bordeaux.

Le principe de présentation de ces articles combine la pluridisciplinarité, qui est un fondement essentiel des études sur l’imaginaire, et l’ordre chronologique, lorsqu’il réfère à des œuvres qui s’inscrivent dans l’histoire. Le plan chronologique retenu permet de suivre plus nettement cette inscription et cette évolution du mythe dans l’histoire.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/49612 2022-04-25 Gérard Peylet Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
L’intime de l’Antiquité à nos jours La question de l’intime et de ses variations au cours du temps fait l’objet depuis peu d’un fort intérêt parmi les chercheurs. Mais la recherche en la matière reste inépuisable, tant la notion est difficile à cerner selon les époques. L’ouvrage propose une approche interdisciplinaire de l’étude de l’intime et de ses espaces, de l’Antiquité (souvent négligée par les travaux consacrés à la littérature française) à nos jours, qui croise les regards d’archéologues, d’historiens, d’historiens de l’art, de littéraires, de philosophes et d’anthropologues, afin de délimiter les contours de cette notion floue et d’analyser son évolution dans la diachronie.

Le mot intime provient du superlatif latin intimus (comparatif interior), « ce qui est le plus intérieur » et s’inscrit dans la dialectique du dedans et du dehors. C’est la prise de conscience de l’existence d’un « dehors » et d’un « dedans » qui entraîne l’idée de soi. L’intime est d’abord une question de lieu. Deux voies parallèles se développent à partir du mot latin : d’une part l’intime comme étant le plus profond et le plus secret, caché à autrui, d’autre part l’intime comme étant ce qui nous associe étroitement à autrui. L’intime porte en lui une contradiction entre la radicalisation d’un intérieur, dérobé à autrui, et l’« union intime », l’« ami intime », qui suscitent une ouverture à l’Autre. L’intime dit à la fois le retrait et le partage. Ce sont les rapports du dedans et du dehors qui sont fondamentalement mis en jeu.

L’intime est une catégorie qui ne va pas de soi. Dans une première partie, des articles d’archéologues et d’historiens montrent que l’espace réservé à l’intime dans les demeures est une lente conquête. Dans une seconde partie, c’est la naissance de l’espace intérieur de l’intime qui est interrogée par des chercheurs spécialistes de philosophie et de littérature latines. La troisième partie envisage l’intime comme construction de l’individu « moderne » à travers l’étude des pratiques du soin de soi, en lien avec une histoire du corps, mais aussi avec une histoire des femmes dont l’« intimité » pose question aux hommes. La quatrième partie envisage des scénographies littéraires de l’intime à partir de quelques cas particuliers. Comment dire l’intime, le représenter, si ce n’est à travers des motifs privilégiés, comme la chambre, la fenêtre, lieux symboliques qui disent la profondeur, le secret, l’invisible, qui suggèrent l’indicible ?

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/45423 2022-04-15 Géraldine Puccini Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Architectures fictives Le présent ouvrage est le fruit d’une collaboration entre les universités de Bordeaux- Montaigne et d’Aix-Marseille. Il est l’aboutissement d’une série de rencontres scientifiques pluridisciplinaires. Il a pour objet les rapports entre l’architecture et les autres arts à travers la question des architectures « rêvées », qu’il s’agisse de transposer l’architecture dans le langage ou l’art pictural, ou d’imaginer des formes nouvelles entretenant avec les constructions existantes des rapports complexes, fondés sur l’emprunt, l’hybridation ou la réinvention. Libérés des contraintes de la physique, les peintres ou les écrivains imaginent des édifices que les architectes ne pourraient pas réaliser. Pourtant, l’architecture réelle entretient elle-même des rapports spéculaires avec ces formes imaginaires qu’elle tente parfois de reproduire ou d’égaler.
Les contributions réunies couvrent un large éventail de manifestations artistiques (scénographie, installations, design, dessin, gravure) et de formes littéraires (poésie, roman, textes théoriques). Le volume est centré sur les époques moderne et contemporaine. Si les architectures fictives ont joué un rôle important dans les manifestations festives d’Ancien régime ou dans l’édition illustrée du xixe siècle, elles retrouvent aujourd’hui une singulière actualité grâce à la bande dessinée, aux jeux vidéo ou aux productions cinématographiques dans lesquelles l’imaginaire architectural est amplifié par les moyens modernes de figuration.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/45730 2022-04-15 Robert Renaud et Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
L’intime de l’Antiquité à nos jours Dans une de ses Satires (III, 30), le poète latin Perse affirme la possibilité de la connaissance de soi et de l’autre, de manière intime : te intus et in cute noui, « je te connais de l’intérieur et sous la peau ». Ce vers a été rendu célèbre par sa mise en exergue au livre I des Confessions de Jean-Jacques Rousseau. Pourtant, cette affirmation ne va pas de soi. L’intime est un concept marginal, imprécis, flou, qui subsume nombre de faits psychologiques, sociaux et littéraires, difficiles à cerner de manière précise et rigoureuse. S’il est une impulsion essentielle de toute créativité, c’est surtout dans la littérature que la « pulsion vers l’intime » se déploie le plus largement.
Après un premier volume consacré aux Espaces de l’intime, ce second volume d’une série L’intime de l’Antiquité à nos jours aborde la question, inépuisable, des « Littératures intimes », selon l’expression de Sébastien Hubier.
Peut-on dire, représenter, écrire ou partager l’intime ? La difficulté est double : dire ou écrire l’intime, c’est perdre la qualité d’intime ; mais le taire, c’est se condamner à ne pas le connaître, à ne pas le faire connaître.
L’ouvrage, en croisant les regards de chercheurs spécialistes de psychanalyse, de littérature ou d’histoire, offre un ample panorama de la diversité et de la richesse extraordinaires des écritures à la première personne, à travers un parcours chronologique qui fait voyager le lecteur de l’Antiquité à nos jours à travers des correspondances, des mémoires, des autobiographies, des écrits du « for privé », des poèmes ou des récits en prose.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/45895 2022-04-15 Géraldine Puccini Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
La littérature caribéenne sous l’angle du rapport esthétique/éthique Cet ouvrage propose de penser la littérature caribéenne au-delà de la seule question du postcolonial qui tend à limiter sa portée en la confinant trop souvent dans l’historique et le sociologique. En effet, ancrée dans la vie sociale, la littérature a partie liée avec notre vie quotidienne et, de ce fait, sans être pour autant le reflet du réel, est le miroir de l’existence humaine.
L’interrogation porte non pas sur ce à quoi sert la littérature caribéenne ni ce qu’elle est, mais ce qu’elle fait. Il ne s’agit donc nullement d’établir des valeurs morales ou des comportements à suivre, mais de saisir les options, les perspectives et les champs de possibles proposés par la littérature caribéenne.
En liant littérarité, textualité et humanisme, des spécialistes de divers horizons questionnent la manière dont le cognitif et le sensible travaillent ensemble, examinent les modalités des valeurs dans l’œuvre et la fonction de l’œuvre pour le monde.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/46218 2022-04-15 Dominique Deblaine Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Paysages romantiques Ce cahier, le cinquante quatrième de la collection « Eidôlon », est constitué par l’ensemble des actes du colloque « Paysages romantiques » qui s’est tenu à Bordeaux 3 en mai 1998. Il s’inscrit dans la tradition propre au LAPRIL en témoignant de la nécessaire pluridisciplinarité dans les recherches esthétiques. En effet, autour d’un thème littéraire déterminé, « le paysage romantique », ce cinquante quatrième cahier confronte et coordonne plusieurs approches, sans aucune fermeture méthodologique. C’est cette confrontation et cette coordination recherchées par le LAPRIL depuis sa fondation en 1976 par Claude Gilbert-Dubois qui permet au discours sur l’imaginaire et sur l’art de ne pas demeurer un exercice d’école.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/49232 2022-04-15 Gérard Peylet Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
La passion du temps dans l’œuvre de Joseph Rouffanche Ce cahier, le soixante-sixième de la collection Eidôlon, est constitué par le recueil des actes du colloque organisé par le L.A.P.R.I.L., à Mortemart, les 13 et 14 juin 2003 sur le thème : « La Passion du Temps dans l’œuvre de Joseph Rouffanche ». Un premier colloque avait eu lieu en avril 1999 sur la poésie de Joseph Rouffanche. Les actes en avaient été publiés l’année suivante dans le volume n° 56 d’Eidôlon : Joseph Rouffanche et la poésie post-surréaliste : un poète entre Terre et Ciel. Les organisateurs du colloque de Mortemart ont souhaité prolonger cette étude de la poésie rouffanchoise en approfondissant cette fois-ci un sujet qui est au centre de l’œuvre : le Temps, la Passion du Temps.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/50845 2022-04-15 Gérard Peylet et Éric Francalanza Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Alternance intégrative et formation des enseignants L’alternance est un modèle de formation consistant à associer théorie et pratique, de manière à faciliter la circulation des savoirs entre lieux de formation et lieux d’exercice professionnel. Or, souvent, dans leur mise en œuvre, situations de formation et situations professionnelles alternent sans que soient réellement pensées les conditions d’articulations entre elles. L’objectif de cet ouvrage est précisément d’interroger les conditions de mises en œuvre de l’alternance en vue de tendre vers une formation professionnelle des enseignants davantage intégrée. Les travaux de recherche présentés, menés dans des cadres théoriques divers (didactique disciplinaire, didactique clinique, clinique de l’activité, anthropologie culturaliste, théorie sociocognitive des apprentissages), permettent d’appréhender l’impact des dispositifs de formation par alternance à la fois du point de vue des stagiaires et des formateurs. Ils visent, pour une partie d’entre eux, à mieux saisir ce qui se joue pour les stagiaires en termes de continuités et de ruptures dans leurs expériences des différents lieux et temps de la formation professionnelle. D’autres, en se centrant plus particulièrement sur l’activité des formateurs, mettent en évidence les difficultés qu’ils rencontrent pour s’engager dans un travail collectif de formation. Finalement, cet ouvrage suggère de dépasser le principe d’alternance et de repenser la formation des enseignants à partir du principe de continuité.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/46370 2022-01-06 Guillaume Escalié et Élisabeth Magendie Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Langage et construction de connaissances à l’école Cet ouvrage s’intéresse au rôle de l’activité langagière des élèves dans la construction de savoirs en sciences à l’école primaire. Pour l’auteur, le langage n’est pas seulement un moyen de communiquer sa pensée, il est surtout un instrument, une activité et le « milieu » qui permettent aux élèves de construire des modes d’agir, de parler et de penser nouveaux, pertinents pour l’activité scientifique scolaire. Ce point de vue l’amène à réinterpréter les problèmes de cohérence des discours en termes de contexte et de positionnement énonciatif. Il montre qu’il existe une forte liaison entre la construction des savoirs et celle de la cohérence des énoncés.
Le travail s’attache à suivre, au fil des interventions didactiques, les changements de positionnement énonciatif des élèves, la transformation de leurs discours et la construction des savoirs. Dans le dernier chapitre, l’auteur interroge les pratiques actuelles d’enseignement et de formation des enseignants et invite à s’intéresser aux gestes professionnels encore méconnus qui fondent l’activité d’enseignement.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/46608 2022-01-06 Martine Jaubert Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Vygotski et l’école Et si les pistes ouvertes par Vygotski étaient riches en fécondes surprises pour les étudiants, enseignants, formateurs et chercheurs intéressés par la question de l’école ? Que peut nous dire un psychologue du développement sur les enjeux de l’institution scolaire ? Mais justement : longtemps laissée aux seules sciences historiques ou sociologiques, la question se trouve, avec Vygotski, ancrée dans ce qu’il y a de plus fondamental : les conditions psychologiques d’un enseignement-apprentissage, moteur du développement global de la personne. Certes, on le sait, cette psychologie s’inscrit en rupture avec bien des traditions : elle bouleverse les rapports entre « l’intérieur » et « l’extérieur » du sujet, ainsi que la cartographie des sciences humaines. Mais tels sont précisément l’intérêt et la force de cette entrée.
Pour en explorer les potentialités, les animateurs du 5e Séminaire International Vygotski (Bordeaux, octobre 2011) ont, avec les plus grands spécialités francophones du champ, instruit un débat englobant aussi bien la question des situations d’apprentissage, celle des disciplines scolaires, celle du contexte social, celle de la formation professionnelle et celle de l’éducation spécialisée — cette « défectologie » qui forme l’un des apports les moins connus et les plus suggestifs de Vygotski. L’ouvrage issu de ces débats n’impose aucune voie : il donne à penser, à cheminer, à chacun dans son domaine mais toujours en compagnie des domaines connexes, qui équilibrent mutuellement leurs trajectoires.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/47607 2022-01-06 Jean-Paul Bernié et Michel Brossard Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Vygotski et les recherches en éducation et en didactiques La théorie culturelle du développement du psychisme humain élaborée par Vygotski amena ce dernier à accorder à l’éducation et aux apprentissages – en particulier scolaires – un rôle de tout premier plan.
Dans cet ouvrage – issu d’un colloque qui eut lieu à Albi au printemps 2007 – les contributeurs s’interrogent sur la manière dont des chercheurs en éducation et en didactiques des disciplines mettent en œuvre certains concepts ou problématiques issus de la théorie vygotskienne dans leurs propres recherches. Cette mise en œuvre, qui peut revêtir plusieurs formes, a conduit quelques-uns d’entre eux à réfléchir – à partir de leur « rapport à Vygotski » – sur le statut de leurs propres recherches.
Par la diversité de ses questionnements, mais aussi par la communauté des préoccupations qui s’en dégagent, cet ouvrage atteste de la vitalité de ce courant. Il intéressera étudiants, futurs enseignants, éducateurs et chercheurs en sciences humaines.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/48082 2022-01-06 Michel Brossard, Jacques Fijalkow, Serge Ragano et Laurence Pasa Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Apprendre à l’école : perspectives piagetiennes et vygotskiennes Étudier la manière dont les enfants apprennent à l’école constitue aujourd’hui un nouveau domaine de recherche auquel participent sociologues, psychologues, linguistes, didacticiens... L’élaboration d’une telle connaissance est indispensable si l’on veut réaliser les attentes que tout le monde place de nos jours dans le système scolaire.
Mais les auteurs du présent ouvrage ont en commun une autre préoccupation : outre le fait de chausser leurs lunettes de chercheurs pour comprendre tel ou tel aspect des apprentissages scolaires, ils partagent la conviction que sans lunettes on ne voit rien ; sans théorie, les faits ne parlent pas. C’est pourquoi les deux grandes théories du développement humain, celle de J. Piaget et celle de L. S. Vygotski, sont ici sollicitées. Leur mise en œuvre dans le processus même de la recherche permet de mieux circonscrire les problèmes que notre époque se doit, sinon de résoudre, du moins de faire avancer.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/48322 2022-01-06 Michel Brossard et Jacques Fijalkow Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Apprentissage, développement et significations Et si la reconnaissance du social comme fondement du psychologique, non contente d’initier une reconfiguration des sciences humaines, ouvrait aussi d’immenses territoires à la réflexion sémiotique comme à la recherche didactique ?
Et s’il fallait voir désormais le langage comme médiation conditionnant l’intériorisation individuelle des déterminations sociales – et ainsi le développement des capacités do pensée et de conscience ?
Et si la perspective se révélait capable de refonder durablement à la fois la question de la signification et les problématiques d’enseignement/apprentissage ?
Telles sont les questions qu’amène au premier plan l’action de Michel Brossard à la tête du laboratoire de Psychologie et de l’équipe de Psychologie de l’Education de l’Université Victor Segalen – Bordeaux 2 où a été fécondée une quantité substantielle de recherches explorant à des niveaux divers ces perspectives.
Ceux avec qui il les a ouvertes ou qu’il a incités à le faire ont rassemblé dans cet ouvrage, en signe d’amicale reconnaissance, un panorama articulé de références et de démarches, aujourd’hui indispensables au chercheur comme à l’étudiant ou au formateur.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/48510 2022-01-06 Jean-Paul Bernié Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Psychomécanique guillaumienne et psychologie instituée Cet ouvrage souhaite initier, tout chercheur intéressé par le langage, à l’essentiel de la psychomécanique guillaumienne, seule approche prenant résolument en compte le phénomène irréductible de la représentation. Ce phénomène est présent dans tous les aspects du langage oral et écrit, cette approche se refusant à ignorer les sujets parlant et écrivant.
L’originalité et la pertinence des vues de Gustave Guillaume sont présentées dans un style très particulier, nécessité par l’acuité de ses analyses. Aussi, l’auteur prépare-t-il le lecteur à ce style, soit en anticipant le sens avant les citations, soit en en le commentant après ces dernières, soit en utilisant les deux types d’explications.
Les concepts guillaumiens appartenant au vocabulaire de la psychologie instituée et ceux concernant la psychomécanique du langage sont étudiés successivement, un index de ces notions permettant de les retrouver rapidement.
Ce livre propose une introduction à la psychomécanique guillaumienne dont la richesse et la profondeur sont encore trop ignorées.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/48687 2022-01-06 Jacques Wittwer Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux
Les frères Goncourt Ce livre est l'occasion de relire l'œuvre des Goncourt et de rectifier l'image que l'on se faisait traditionnellement des deux frères. Ces inventeurs de l'écriture artiste, dans une ambition constamment réaffirmée de renouveler les formes littéraires, ont poussé à l'extrême la déconstruction du romanesque, transformé le journal intime en journal de l'homme de lettres. Leur poétique, qui trouve dans la dissonance matière à enchantement, se veut « résolument moderne ». Ils ont eu le culte du document, mais chez eux, la captation de l'intime s'énonce souvent sur fond de mort. Cherchant à fixer l'éphémère, ils se portent aux limites du représentable.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/pub/46750 2022-01-03 Jean-Louis Cabanès Presses Universitaires de Bordeaux fr Presses Universitaires de Bordeaux