Éditions Interroger l’éducation https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie CC0 publications-ssed-infos@unige.ch Des élèves funambules Cet ouvrage présente une recherche empirique basée sur les récits d’intégration d’élèves d’une classe de développement dans des classes ordinaires du canton de Vaud. Ces élèves avaient été orienté·e·s « pour leur bien » dans une classe séparée, puis ont été intégré·e·s « pour leur bien » en classe ordinaire. À aucun moment de leur parcours scolaire, leur avis n’a été sollicité ou questionné.
Beaucoup de travaux scientifiques portent sur les élèves intégré·e·s, mais rares sont les chercheurs et chercheuses qui leur donnent la parole : ces jeunes demeurent de véritables impensé·e·s de l’institution scolaire. À travers leur rapport à l’institution, aux enseignant·e·s et aux camarades, ce livre s’attache à comprendre comment ces élèves font avec les contraintes qui leur sont imposées, et les stratégies qu’ils et elles développent pour « tenir » en situation d’intégration.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/642 2022-06-21 Laurent Bovey Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Enseigner la catégorisation pour apprendre à catégoriser Pourquoi apprendre à catégoriser ? Comment enseigner la catégorisation ?
Pour réguler des conduites et des interactions adaptées à notre environnement, nous devons très tôt opérer des distinctions et des catégorisations face aux objets du monde. Catégoriser et conceptualiser ces objets est ainsi un processus universel indispensable pour s’adapter à son environnement. Ce processus fondamental participe à d’autres processus cognitifs comme la perception d’objets et la compréhension de concepts, la mémorisation ou encore la résolution de problèmes. La catégorisation joue donc un rôle essentiel dans l’apprentissage car elle est impliquée dans de nombreuses activités cognitives, des plus simples aux plus complexes.
Les questions de l’apprentissage et de l’enseignement de la catégorisation sont abordées à travers l’expérience singulière d’un entraînement à la catégorisation dans une classe 1-2P HarmoS. Du point de vue de l’enseignement, cette recherche a permis d’identifier les gestes professionnels requis pour enseigner la catégorisation à l’aide d’un outil adapté. Du point de vue des apprentissages, c’est l’impact des activités proposées sur le développement de la catégorisation chez des enfants de 5‑6 ans qui sera mesuré.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/717 2022-06-21 Béatrice Maire Sardi Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Les enquêtes PISA dans les systèmes scolaires valaisan et genevois L’utilisation des enquêtes PISA comme outil de régulation des poli­tiques éducatives suscite débats et controverses sur la scène scolaire internationale. Tous les trois ans, PISA évalue les compétences des élèves au terme de leur scolarité obligatoire puis compare les résultats des pays participants dans le but de tirer des conclusions sur leurs sys­tèmes éducatifs et d’identifier d’éventuels facteurs de succès. L’enjeu est de déterminer dans quelle mesure les élèves disposent des connais­sances et des outils nécessaires à leur insertion dans la société moderne et au développement de celle-ci.
Suivant le même principe, la Suisse s’est soumise à une enquête PISA supplémentaire à l’échelle nationale afin de disposer de données plus approfondies sur chacun de ses cantons. Nous nous intéresserons à la Suisse romande, où la revendication de l’objectif de promotion de mo­dèles efficaces et équitables peine à faire l’unanimité. Qu’en est-il des cantons du Valais et de Genève en particulier, où les résultats des élèves apparaissent très contrastés ?
Cet ouvrage propose une analyse des quatre premières enquêtes PISA dans ces deux cantons afin de déterminer d’où proviennent ces diffé­rences de performance, d’identifier les raisons qui expliquent le scepti­cisme existant au sujet de PISA et d’établir d’éventuelles relations entre les résultats PISA et certaines mesures appliquées au plan des politiques éducatives régionales et cantonales.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/792 2022-06-21 Sonia Revaz Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Dites-nous pourquoi « ils » sont en difficulté à l’école Rendre compte des représentations des enseignants concernant la notion complexe et difficilement définissable de la difficulté scolaire, voilà la tâche ardue que propose ce Cahier.
La richesse des propos d’enseignants recueillis permet à l’auteur de traiter de nombreuses thématiques : le repérage de la difficulté scolaire en classe, le recours des professionnels à des préjugés, à des catégories sociales et culturelles afin d’imputer les causes des difficultés, l’ethnocentrisme scolaire, la déresponsabilisation institutionnelle, la culpabilité parentale ou les relations école-familles sont au centre de l’analyse.
Partant du constat de la perplexité des professionnels face à la difficulté des élèves et à sa gestion, l’ouvrage met en évidence l’obstination des enseignants pour la question du « comment faire » pour remédier au problème. Mais, au travers de celle-ci, c’est un sentiment de fatalité et d’impuissance des professionnels, construisant l’explication de l’origine et des causes de la difficulté scolaire, que l’étude révèle.
Par un fil rouge qui questionne le rapport des enseignants à l’idéologie dominante d’une école tolérante, égalitaire, équitable et juste pour tous, l’auteur déplace le regard de la compréhension des difficultés scolaires des élèves sur l’étude des représentations enseignantes qui figent « ces » élèves dans un échec souvent (pré)déterminé.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/867 2022-06-21 Zakaria Serir Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Engagement bénévole et développement du pouvoir d’agir « Il y a le monde du travail où je fais un job qui ne m’intéresse pas et puis auquel je ne crois pas, et puis le monde du bénévolat où je fais quelque chose qui m’intéresse et auquel je crois. »
Ariane est l’une des bénévoles interviewée dans le cadre de la recherche présentée dans ce Cahier, qui vise à interroger le pouvoir d’agir, en particulier dans le champ de l’activité bénévole.
Cette recherche s’inscrit dans une approche sociologique et biographique et adopte une épistémologie compréhensive. Des entretiens avec des personnes âgées de 37 à 63 ans ayant un parcours bénévole significatif sont restitués sous forme de portraits et analysés sous l’angle du pouvoir d’agir. Il s’agit de comprendre comment se construit l’engagement, comment se font les choix, selon quelles valeurs, quels types de reconnaissance y sont perçus et comment cet engagement s’articule avec les autres sphères de vie. La part intentionnelle et contributive des actrices et acteurs bénévoles est mise en exergue et permet de mieux saisir un pouvoir d’agir en situation.
L’enjeu central est de comprendre comment les personnes développent ou renforcent leur capacité d’agir sur le monde et pour elles-mêmes, en particulier par l’intermédiaire de leur engagement bénévole. La sphère bénévole apparaît alors comme un lieu de développement du pouvoir d’agir.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/937 2022-06-21 Saskia Weber Guisan Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Controversies around educational projects for gender equality in Italy This study explores the controversial arguments that took place around the “teoria del gender” and its perceived impact on education in Italy, particularly between 2013 and 2016.
An investigation of newspaper articles, media campaigns and declarations of Catholic Church representatives shows how the “anti-gender” movements have influenced public opinion to oppose gender equality and sexuality education in schools. Through an analysis of educational projects in the municipality of Cagliari, the author highlights the main obstacles the actors of these projects had to face: a widespread lack of awareness on gender equality issues; contrasting political dynamics and interests; strong misinformation campaigns led by a mostly Catholic opposition.
This study intends to provide a foundation for further research and for the development of new strategies to respond to these challenges. Education is here understood as a fundamental means to achieve gender equality, because of its potential for the deconstruction of traditional gender norms and for the development of critical thinking.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/1012 2022-06-21 Ludovica Anedda Éditions Interroger l’éducation en Éditions Interroger l’éducation
Du genre déviantes Cet ouvrage se penche sur la métamorphose des politiques de placement des mineur.es à Genève entre 1960 et 1980.
À travers l’étude d’un cas spécifique, l’institution de La Pommière, foyer pour filles dites perturbées, c’est la dimension genrée des politiques de protection de l’enfance et de la jeunesse qui est ici interrogée.
Une mise en perspective avec le centre de Chevrens, une institution pour garçons, met en lumière une discrimination sexuée : les filles de La Pommière ont été catégorisées comme « déviantes » de manière quasi irréversible – contrairement aux garçons auxquels était accordé l’espoir d’une évolution positive.
Sans avenir professionnel parce qu’aucun moyen de formation ne leur a été proposé, elles ont été pour la plupart maintenues dans le circuit de l’assistance sociale.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/1085 2022-06-21 Olivia Vernay Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Regards croisés sur la réforme du secondaire I à Neuchâtel  Depuis 2015, le canton de Neuchâtel répartit ses élèves du secondaire I en classes hétérogènes avec des niveaux dans certaines disciplines.
Comment le corps enseignant a-t-il vécu l’annonce de cette réforme ? Comment perçoit‑il aujourd’hui ses effets ? Les pratiques pédagogiques se sont‑elles adaptées ?
Ce livre présente les résultats d’une étude exploratoire à la démarche originale : basée sur des entretiens semi-directifs, elle nous amène au plus près de l’expérience des enseignant·es.
En creux, elle révèle la nature des relations entre le corps enseignant et le corps politique, donne à réfléchir aux attentes divergentes des différents acteurs et actrices impliquées dans cette réforme, et aux nécessaires adaptations pédagogiques qu’il reste à trouver.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/1147 2022-06-21 Kilian Winz-Wirth Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Comment susciter la motivation des élèves pour la grammaire ? Ce livre propose une réflexion sur l’enseignement d’un sujet réputé difficile et impopulaire : la grammaire.
Comment motiver les élèves en grammaire et comment mettre en œuvre des démarches d’enseignement engageantes ?
Pour tester, dans sa pratique, des outils pour susciter la motivation des élèves, Sarah Gremion travaille avec des élèves de 10–11 ans sur la notion d’attribut du sujet.
Le livre propose une description précise des démarches d’enseignement mises en place, à partir desquelles tout enseignant ou stagiaire pourra se projeter dans son propre contexte de classe.
Optant pour un enseignement de la grammaire dosant induction et déduction, l’autrice encourage à expérimenter et à s’adapter, se documenter et oser.
De ce travail de terrain, l’autrice dégage cinq principes qui aideront les nouveaux enseignants à planifier des séquences didactiques en grammaire ; et qui aideront les élèves à entrer dans l’apprentissage, pour comprendre à quoi sert la grammaire.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/1210 2022-06-21 Sarah Gremion Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation
Rencontrer les parents Une première génération d’enquêtes sociologiques a montré que la relation entre l’école et les familles dépend d’un rapport de classe. Ce livre s’inscrit dans une deuxième génération d’enquêtes qui se déploie dans une institution scolaire convertie à la collaboration, où la relation avec les familles devrait être plus égalitaire.
Stefanie Rienzo est allée à la rencontre d’un petit groupe d’enseignants et de parents autour d’élèves de 10–12 ans : en combinant des observations et des entretiens, elle éclaire les dynamiques communicationnelles et les raisons des postures et stratégies dans l’échange.
Son enquête montre que tous les participants ont des attentes fortes à propos de la collaboration. Elle est pourtant source d’insatisfaction, voire de ressentiment, et se réalise inégalement entre milieux sociaux. Au fil de l’analyse apparaissent les résistances au changement du rapport école‑familles.
Les inégalités sociales ont fait place aux inégalités de participation : à l’école désormais de se demander comment collaborer avec les parents sans se déresponsabiliser de l’échec scolaire.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/eie/1856 2022-06-21 Stefanie Rienzo Éditions Interroger l’éducation fr Éditions Interroger l’éducation