Ausonius Éditions https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius CC0 editions.ausonius@u-bordeaux-montaigne.fr Territoires et réseaux en Bretagne et Pays de la Loire à la fin de l’âge de Fer (III<sup>e</sup>-I<sup>er</sup> siècles a.C.) À la fin de l’âge du Fer, le nord-ouest de la Gaule est subdivisé en plusieurs cités indépendantes. Entre Manche et Atlantique, huit d’entre elles ont fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre de cette enquête archéologique, qui vise à comprendre leur organisation et le rôle joué par les différents sites d’habitats. Contrairement à ce qui a longtemps été admis par les chercheurs, cette synthèse, issue d’une thèse de doctorat, met en exergue la pleine intégration de ces régions occidentales dans les processus sociaux qui marquent la fin de l’âge du Fer en Europe celtique et qui conduisent au développement de l’urbanisme et à la formation des territoires entre le IIIe et le Ier s. a.C. La démarche consiste en une analyse des formes et des fonctions des agglomérations, mais également en un examen des espaces à caractère religieux (sanctuaires), des sites fortifiés et des établissements aristocratiques. Ce dépouillement exhaustif permet aujourd’hui de raisonner sur les liens économiques, voire administratifs, existant entre ces divers types de sites, tout en réfléchissant à la structuration sociale des cités et à l’évolution de leurs organisations jusqu’au Haut-Empire romain.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/19828 2023-11-03 Julie Rémy Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Les monnaies de fouille du monde grec (VIe-Ier s. a.C.) Ce livre donne un état des récentes découvertes de monnaies de fouille en Méditerranée orientale dont celles faites en Égypte lors des fouilles sous-marines dans le delta du Nil en Égypte ou en Grèce sur les sites royaux de Macédoine. Une grande partie de ce matériel est inédite. L’ambition des auteurs est d’abord méthodologique : les monnaies de fouille sont des monnaies principalement perdues, souvent de faible valeur ou hors d’usage (décri, monnaies modifiées, fausses monnaies). L’objectif classique de leur étude est de fournir des marqueurs chronologiques aux archéologues, d’enrichir les corpus monétaires ou d’étudier la circulation. En réalité, elles offrent bien d’autres possibilités à la recherche (étude des phases de circulation et de décri, des pratiques monétaires, histoire économique, histoire des pratiques sociales, etc.), qu’elles soient trouvées en groupe ou isolées, dès lors qu’elles sont remises en contexte archéologique, de concert avec les autres artefacts, notamment céramiques.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/19251 2023-09-05 Frédérique Duyrat et Catherine Grandjean Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
L'Antiquité dans la littérature de jeunesse  À travers 19 contributions, ce volume collectif considère quelques aspects de la représentation et de la réélaboration du matériau antique dans la littérature pour la jeunesse, spécialement dans le roman, la bande dessinée, le manga. La mythologie reçoit une grande attention, mais l’histoire, surtout romaine, est aussi l’objet d’attention, à travers par exemple des séries comme Astérix, Alix ou Thermae Romae. Quatre directions sont privilégiées : la nature et l’ampleur des adaptations opérées, leurs modalités, l’intention dans lesquelles elles ont été menées, le contenu du message véhiculé. Il est ainsi montré comment l’Antiquité, sous diverses formes, est utilisable, dans les ouvrages et corpus étudiés, comme vecteur d’enseignement, d’éducation, de médiation culturelle ou de simple recréation, comment elle se prête à diverses formes de réappropriation personnelle par les lecteurs. 

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/19551 2023-09-05 Olivier Devillers et Séverine Garat Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Du statère au sesterce Une des conséquences les plus manifestes de la conquête des Gaules fut sans conteste le passage de la monnaie gauloise à la monnaie romaine. Jusqu'à présent, aucune étude détaillée n'y avait pourtant été consacrée. En confrontant les données numismatiques aux sources archéologiques, littéraires et épigraphiques, et en s'appuyant sur plus d'une centaine de cartes et de graphiques produits spécialement pour cette recherche, cet ouvrage propose une analyse croisée de la monétarisation et de la romanisation dans la Gaule du Nord et de l'Est. Replacée dans son contexte économique, politique et social, la monnaie éclaire l'ensemble des processus qui ont mené à l'intégration des Trois Gaules dans le monde romain, depuis l'apparition d'une économie monétaire avec les premières monnaies gauloises du IIIe s. a.C. et les traités d'alliance entre Rome et peuples gaulois au IIe s. a.C., jusqu'à la conquête césarienne et la municipalisation augustéenne qui signe l'arrêt des frappes indigènes et leur disparition complète dès le milieu du Ier s. p.C.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/19138 2023-07-11 Stéphane Martin Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Sources et modèles des historiens anciens, 2 Fruit d’une large collaboration internationale, le présent volume, qui réunit 35 articles de spécialistes du domaine, se veut une contribution à l’étude de l’écriture de l’histoire dans l’Antiquité, en Grèce et à Rome, d’Hérodote à l’Empire de Byzance. À travers des enquêtes consacrées aux principaux historiens et textes historiques de cette période, ces différents textes donnent lieu à des relectures qui prennent en compte les projets historiographiques de chacun. Car si une idée traverse les diverses enquêtes qui sont rassemblées ici – et la diversité des approches a été dès le départ conçue comme un des traits du volume –, c’est qu’il convient d’aborder chaque témoignage en le replaçant dans le contexte dans lequel il a été composé, car souvent, il en apprend au moins autant sur le moment où il a été écrit que sur celui qu’il décrit.  

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/18703 2023-06-27 Olivier Devillers et Breno Battistin Sebastiani Ausonius Éditions en Ausonius Éditions
Quand les cathédrales se mesuraient entre elles    Ce livre porte sur l’architecture des cathédrales dans le royaume de France, tel que celui-ci existait aux Moyen Âge moyen et tardif. Il ne consiste cependant pas en une nouvelle étude sur l’évolution stylistique de l’art gothique.

   En tenant compte des degrés qui existaient alors entre les sièges épiscopaux – simples évêchés, archevêchés, primaties, voire sièges patriarcaux – l’ouvrage voudrait montrer que cette hiérarchie, bien oubliée depuis, se reflète souvent dans l’architecture des églises concernées, sans que cela puisse apparaître pour autant ni constant ni systématique.

   La compétition entre Sens et Paris, la place primordiale tenue par Reims ou bien encore l’apparent isolement architectural de Bourges avaient été remarqués déjà depuis longtemps. Cependant, d’autres réseaux d’influence peu ou pas mis en lumière sont ici révélés : le rôle de modèle joué par Cantorbéry y compris en France, la place à laquelle prétendit longtemps Dol sur la Bretagne, ou la compétition architecturale entre Bourges et Bordeaux sont sans doutes quelques uns des aspects les plus intéressants développés dans ces pages.  

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/18621 2023-06-21 Yves Blomme Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Perfectissima Femina À Rome, l’idéal de la femme était celui de la perfectissima femina, “la plus parfaite des femmes”, celle que décrit Sénèque à travers sa tante Helvia, qui fut l’épouse d’un seul homme, qui vécut toujours dans la discrétion de son foyer et qui risqua sa vie pour sauver la dépouille de son mari. Ce sont donc les vertus domestiques qui faisaient des matrones romaines des femmes d’excellence, tandis que les affaires publiques étaient réservées aux hommes qui géraient les cités et l’Empire. Or, la péninsule Ibérique offre à cette règle sociale une remarquable série d’exceptions. Là, malgré leur exclusion théorique de toute responsabilité politique, certaines dames, celles de l’élite au sens large, ont occupé la sphère publique pendant les deux premiers siècles et demi de notre ère. En dehors de toute revendication, elles ont joué un rôle de premier plan comme actrices d’une vie privée qui devait s’exposer au grand jour, parce que la famille était devenue l’un des piliers de la reconnaissance publique des hommes. Même si elles n’ont eu qu’un prestige par procuration, elles ont su par-là entrer dans l’Histoire, la leur, celle que raconte ce livre.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/18183 2023-06-02 Milagros Navarro Caballero Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
(Re)lecture archéologique de la justice en Europe médiévale et moderne La justice médiévale et moderne fait depuis quelques années l'objet d'une lecture voire d'une relecture archéologique en Europe. Encore inédite en France, cette analyse ne se veut pas une démarche annexe de l'histoire de la justice par les textes et les images. Au contraire, elle souligne les apports des sciences archéologiques dans la façon d'évaluer et de penser la pratique judiciaire, la matérialité du droit de punir et de la contrainte pénale. Dans une réflexion liant perception de l'espace, signification et représentation sociale des vestiges, les articles que contient ce livre mettent en lumière l'architecture des lieux de jugement, d'exécution et d'emprisonnement, mais aussi les outils du bourreau et le sort des corps manipulés en justice à travers les inhumations qualifiées d'infamantes.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/18143 2023-03-17 Mathieu Vivas Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Le duc et la société Bien éclairée par les cartulaires ecclésiastiques à partir des années 1070-1080, la société du Bordelais offre une organisation des pouvoirs particulière. Cette étude montre que la figure ducale, habituellement minorée par l’historiographie, peut être réévaluée. À la tête d’un domaine dont l’emprise territoriale est reconstituée, dominant un tissu seigneurial marqué par des seigneuries locales et des seigneuries châtelaines ne lui portant pas ombrage, le duc d’Aquitaine reste dans cette partie de la Gascogne, en dépit de ses absences, une figure majeure. La paysannerie libre y est importante. Le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt change la donne (1152). Dans les décennies qui suivent, le roi d’Angleterre et son fils, Richard Cœur de Lion, engagés dans de fréquents conflits, imposent un renforcement de leur autorité par l’introduction de nouvelles coutumes féodales, le relèvement de la fiscalité et par le biais de la paix du roi. Les liens sont renforcés avec l’aristocratie, nettement militarisée, ainsi qu’avec les communautés, requises au service militaire ou associées à la perception des revenus publics. Les années 1180 marquent l’acmé de ce premier temps du roi-duc.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/15217 2023-03-02 Frédéric Boutoulle Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Routiers et mercenaires pendant la guerre de Cent ans Les routiers et mercenaires de la guerre de Cent ans (1337-1453) ont longtemps été mal vus par les historiens à cause de leur rôle ambigu lors de cette guerre. Oscillant entre emploi par les pouvoirs princiers et une autonomie quasi-totale, leur place au sein du conflit franco-anglais pose toutefois de nombreuses questions que les actes de de colloque tentent de résoudre. Les contributions de ce volule écrites par des spécialistes de l'histoire de la guerre médiévale permettent de se faire une meilleure idée du complexe phénomène routier qui a eu sans doute une place plus importante que celle qui lui fut reconnu par l'historiographie jusqu'à une période récente.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/16277 2023-03-02 Guilhem Pépin Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Le bazar de l’hôtel de ville À la fin du Moyen Âge, nombre de communautés urbaines du Midi médiéval cherchent à affirmer leur autonomie à l’égard du pouvoir seigneurial en place. Par désir de reconnaissance d’une personnalité juridique et politique en tant qu’universitas, leurs gouvernements se sont dotés d’attributs matériels : maison commune, arca communis, écrits communaux, sceaux, clefs, bannières, cloches… Ces marqueurs des libertés municipales, qui forment un véritable bric-à-brac au sein de l’hôtel de ville, sont des outils d’exercice quotidien du pouvoir local, comme des moyens de représentation et de communication politiques ; à ce titre, ils constituent des pièces maîtresses de la « mise en signes » de l’autorité communale, véhiculant un message symbolique, pensé comme un manifeste de l’identité singulière de la ville. 
Abordés jusqu’alors en filigrane par l’historiographie, ces supports matériels du gouvernement urbain sont ici placés comme objet central d’une réflexion qui a fait le pari de leur historicité et a voulu privilégier une démarche systémique et comparative, entre catégories d’attributs comme entre villes du Midi de la France, de l’Aquitaine à la Provence, dans les derniers siècles du Moyen Âge. Produit de deux journées d’études, l’ouvrage, qui réunit douze communications, propose ainsi un premier bilan sur ces attributs qu’il remet en lumière en promouvant une histoire du sensible.  

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/16586 2023-03-02 Ézéchiel Jean-Courret, Sandrine Lavaud, Judicaël Petrowiste et Johan Picot Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
L'auctoritas à Rome Les études sur la Rome républicaine et les débuts de l’Empire ont mis en avant la notion de “culture politique”, définie comme un mode de légitimation qui contient des images, des rituels et des actes. Les prises de décision dans les assemblées et au Sénat ont fait l’objet d’études qui dépassent le droit public. La question des qualifications pour exercer le pouvoir a donné lieu à des réflexions sur les compétences savantes comme le droit, mais aussi sur les compétences sociologiques, niveaux de fortune, clientèles, prestige. Une dimension échappait encore à l’analyse. Les acteurs de la politique étaient définis par leurs actes et leur statut, mais l’autorité, l’auctoritas, qui permettait de l’emporter dans la prise de décision, n’avait pas encore fait l’objet d’une étude satisfaisante. Cette qualité était incarnée par des individus, mais elle était aussi reconnue à des institutions (Sénat). Les propos et les normes qui s’appuyaient sur elle étaient d’une telle force qu’ils étaient aussitôt suivis d’effet. Les études rassemblées dans cette publication se recoupent pour faire de l’auctoritas un “surplus” et à conférer à l’individu ou au groupe détenteur d’une telle qualité une supériorité qui structurait les comportements.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/16821 2023-02-28 Jean-Michel David et Frédéric Hurlet Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Dieux de Rome et du monde romain en réseaux Ce volume propose une approche renouvelée des dieux de Rome et du monde romain, en mettant l’accent sur les réseaux dans lesquels ils s’insèrent. Dans le sillage des études sur le polythéisme grec et des analyses de G. Dumézil, les dieux sont considérés selon une perspective anthropologique qui vise à éclairer leurs terrains et modes d’action, ainsi que les différentes facettes de leur identité et de leurs fonctions. Les dieux formant une “société divine”, il s’agit de montrer qu’une telle approche gagne à recourir à l’outil heuristique du “réseau”, en faisant porter l’analyse des dieux de Rome et du monde romain sur les systèmes de relations qui les unissent et les font interagir.

L’enquête sur les réseaux divins est déclinée à partir de différents cas d’études. Une attention particulière a été portée au caractère dynamique et contextualisé des interactions divines qui peuvent varier dans le temps et dans l’espace. Le caractère exploratoire des investigations et de la démarche qui les sous-tend est mis en exergue dans les trois premières contributions qui, au-delà des études de cas analysés, proposent des pistes de réflexion pour penser les dieux romains et leurs réseaux. Les quatre articles suivants s’attachent à l’étude de réseaux divins en un contexte donné. Les quatre dernières contributions sont davantage centrées sur l’étude d’une divinité, dont sont explorés l’identité plurielle, les modes et champs d’action, la question des réseaux divins permettant d’enrichir significativement la réflexion sur les dieux envisagés.  

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/16197 2023-02-17 Yann Berthelet et Françoise Van Haeperen Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Comment écrire sur les empereurs ? Il n’est pas toujours facile, pour les chercheurs et chercheuses comme pour les étudiant.e.s en Histoire ou Littérature antique, d’avoir accès aux préambules à l’élaboration d’un texte. La frustration qui en résulte est d’autant plus grande dans le cas de l’historiographie, où nous savons qu’un vaste travail de collecte, sélection et réappropriation des sources a présidé à la rédaction des œuvres qui nous sont parvenues.
C’est à ces « coulisses » que cet ouvrage essaie d’accéder, par le moyen d’une comparaison originale et systématique de deux historiens romains contemporains, Tacite et Suétone. Abordées sur un pied d’égalité en ce qui concerne la démarche historiographique, leurs œuvres permettent en effet de lever une partie du voile sur ce qui relève, dans leur contenu, de l’influence des auteurs précédents ou de choix personnels, mais aussi des attentes du public du IIe siècle lorsqu’il s’agissait d’écrire sur les premiers empereurs.
Sont dès lors étudiés d’un point de vue historiographique des épisodes aussi fameux que le séjour de Tibère à Capri ou l’incendie de Rome en 64, et abordés des thèmes comme la présence visible des deux auteurs dans leur texte, celle de leurs sources, la question des motifs repris et développés ou encore le rapport à la tradition antérieure sur les Julio-Claudiens et les trois « empereurs éphémères » qui succédèrent à Néron. Une meilleure connaissance du rapport des Romains à l’écriture de l’histoire et au passé devient ainsi également possible.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/16079 2023-02-13 Pauline Duchêne Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Cassius Dion : nouvelles lectures L’Histoire romaine écrite en grec par Cassius Dion (c. 160-235 p.C.), qui compte quatre-vingts livres et couvre dix siècles, est une source d’importance capitale pour les spécialistes du monde gréco-romain.  Elle demeure toutefois mal connue et incomplètement étudiée car les aléas de la transmission du texte, parvenu à nous en partie sous forme fragmentaire, ont longtemps freiné la réalisation d'enquêtes transversales menées à l'échelle de l'œuvre entière. 

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/15175 2023-02-09 Valérie Fromentin, Estelle Bertrand, Michèle Coltelloni-Trannoy, Michel Molin et Gianpaolo Urso Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Collegia Les collèges sont sans doute les structures collectives non institutionnelles les plus répandues dans l'Empire romain. Où qu'ils soient, leur organisation est similaire : un règlement régit l'inscription, l'administration, les réunions, les objectifs de ces communautés, dont le fonctionnement est soumis aux lois de l'empire, qui sont reconnues sur le plan administratif et surveillées par les autorités, soucieuses de ne pas laisser se développer des pratiques susceptibles de troubler l'ordre public. Les collèges sont désignés par un nom, qui semble refléter le lien qui rapproche leurs membres : une divinité, une profession, une spécialité, un ancrage territorial, une pratique funéraire ... ; mais tous sont polyvalents, se réunissent pour célébrer un culte, pour partager un banquet, pour choisir des représentants, pour solliciter un patronage, pour honorer l'empereur, pour goûter la convivialité. Nés en Italie, ils se diffusent dans tous les corps sociaux, armée comprise et, dans toutes les provinces, notamment en Occident où leur nombre et leur variété sont considérables. Ils constituent donc un témoignage de romanisation, et leur étude est susceptible d'éclairer “l'Empreinte de Rome sur l'Occident” sous un aspect non pas élitiste, mais “populaire” au sens premier, c'est-à-dire qui concerne l'ensemble de la société, non pas à titre exceptionnel, mais dans le quotidien. Pour appréhender au mieux le phénomène, leur diversité est mise en valeur tant sur le plan thématique (religieuse, professionnelle, funéraire, structures associatives parallèles ...), que géographique (provinces nord-occidentales, péninsule Ibérique, rives de l'Adriatique, Égypte), ou chronologique (persistance des collèges jusqu'au IVe s.), à travers une série de contributions, les unes larges, les autres ciblées par région ou par spécilisation, fondées sur une documentation essentiellement épigraphique et papyrologiques, dont l'exploitation est facilitée par les indices.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/15899 2023-02-03 Monique Dondin-Payre et Nicolas Tran Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Les pratiques funéraires de l'âge du Fer en Grèce du Nord : étude d'histoires régionales Depuis les premières fouilles de la nécropole tumulaire de Vergina dans les années 1950, nos connaissances sur les pratiques funéraires de l'âge du Fer en Grèce du Nord se sont profondément renouvelées. Si le tertre collectif demeure un trait caractéristique majeur, les nombreuses découvertes faites depuis une trentaine d'années témoignent en réalité d'une richesse et d'une grande diversité de pratiques et de types de tombes dans cette vaste région située entre les Balkans et l'Égée. À partir d'un catalogue de nécropoles datées entre le XIe et le VIIe siècle a.C., situées entre le versant oriental du Pinde et les Rhodopes sud-occidentaux, cet ouvrage propose un état de la question des modes funéraires tout en interrogeant cette diversité particulièrement remarquable. Ce travail permet d'établir une carte funéraire complexe qui sera comparée avec le mobilier abordé sous l'angle des thématiques et des idéologies funéraires dont la logique spatiale est différente.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/14501 2023-02-01 Anne-Zahra Chemsseddoha Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
La res publica et sa décadence  Cette étude explore dans une perspective comparative la présentation historique et l’interprétation philosophique de la décadence de la res publica chez Salluste et Tite‑Live. Dans la première partie, il est montré que Salluste et Tite-Live sont les premiers auteurs à avoir choisi comme thème central de leur récit le progrès et la décadence d’une cité. À travers un examen précis des étapes de la décadence chez les deux auteurs, il est remarqué que Tite‑Live apporte constamment des corrections à la théorie de Salluste. Le schéma d’aucun des deux historiens ne se conforme à une vision cyclique ou linéaire du temps. La représentation biologique de la cité montre aussi que les hommes sont les seuls responsables pour la maladie de la décadence. Or, la reprise du progrès, selon une conception cyclique et la guérison du corps de l’État sont évoquées comme perspectives seulement par Tite-Live. La deuxième partie est consacrée aux causes de la maladie de la décadence, et la troisième à la guérison de la res publica. Trois facteurs sont examinés en détail : les facteurs « divins », le metus hostilis et la nature humaine. Tite-Live renverse l’analyse de plus en plus pessimiste de Salluste, et réintroduit l’homme en tant que facteur principal de l’histoire et comme responsable de la décadence. Dans la troisième partie, leur vision différente de l’avenir de Rome est mise en lumière, à travers l’étude de la position politique et de la fonction exemplaire de l’œuvre des deux historiens. Il en ressort que Tite-Live adopte les catégories sallustéennes d’analyse, mais conçoit sa propre présentation et interprétation de la décadence en réponse à son devancier, dont il renverse les théories.  

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/14782 2023-01-18 Georgios Vassiliades Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Des premières communautés paysannes à la naissance de l’État dans le Centre de la France : 5000-50 a.C.  Cet ouvrage est consacré à la formation des systèmes politiques protohistoriques sur une période de 5000 ans. La première partie présente une cartographie sous SIG de 8 000 sites enregistrés dans la base de données Patriarche du Ministère de la Culture dans l’ensemble de la région Centre-Val de Loire. Du Néolithique ancien jusqu’à l’âge du Fer, elle permet de visualiser l’évolution du peuplement depuis le début de la sédentarisation jusqu’à la formation des trois civitates de l’âge du Fer : Turons, Carnutes et Bituriges. La seconde partie s’investit plus précisément dans l’analyse de trois complexes archéologiques emblématiques de la région Centre : les célèbres sites de Fort-Harrouard (Eure-et-Loir), Sublaines (Indre-et-Loire) et Levroux (Indre) sont réexaminés pour reconstituer la formation de trois territoires singuliers dans la longue durée. Fondée sur les problématiques de l’anthropologie politique, la dernière partie comprend une réflexion théorique sur la naissance de l’État à l’âge du Fer. Une approche originale combine les données archéologiques et les ressources textuelles, confrontées ensemble aux modèles anthropologiques. Du royaume mythique d’Ambigatus à la guerre des Gaules, les données archéologiques sont confrontées aux textes puis aux théories de l’anthropologie politique. De la résidence princière hallstattienne de Bourges aux oppida de La Tène finale du Berry, progressivement l’histoire politique des Celtes se dessine.  

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/14709 2023-01-17 Sophie Krausz Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Qu'est-ce qu'un <em>auctor</em> ? En référence à la question posée par Foucault (“Qu’est-ce qu’un auteur ?”, 1969), la réflexion collective menée ici propose de revenir sur les fondements sémantiques de la notion et sur son lien originaire avec celle d’ “autorité”. Il s’agit d’explorer, au travers de ces 15 contributions, la riche polysémie du latin auctor, dans ses implications juridiques et politiques, philosophiques et théologiques, rhétoriques et littéraires, et dans son évolution vers le français ‘auteur’. Une première section présente les sens fondamentaux de auctor : étymologie et rapports avec le verbe augeo, examen de divers cas de synonymie. La deuxième est consacrée aux aspects institutionnels et historiques : signification de la formule patres auctores à propos du Sénat romain, autorité politique et auctoritas historiographique chez Tite-Live et chez Tacite, image au fil des siècles de Brutus, fondateur de la république romaine et artisan de liberté. La troisième envisage les usages philosophiques (auctor et auctoritas chez Cicéron, auctor et interpres chez Sénèque), les développements littéraires (passage au ier siècle du sens de “garant” à celui d’ “auteur” comme modèle à suivre ou initiateur d’un genre, construction d’une persona auctoriale chez Jérôme), enfin l’idée d’ “auteur divin” dans la pensée païenne puis chrétienne (auctor uniuersi et expressions similaires). La quatrième partie porte sur les prolongements et mutations du Moyen Âge et de la Renaissance : statut de l’auteur dans la réécriture des textes hagiographiques et dans l’écriture épistolaire, émergence aux xvie-xviie siècles de la figure moderne, qui s’affranchit de la tradition et affirme son originalité.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/13861 2023-01-12 Élisabeth Gavoille Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
L’été indien de la religion civique Qu’est-ce que la religion civique ? Quelle est la spécificité des cultes civiques ?
S’il semble possible de le savoir dans l’Athènes classique, la réponse à cette question paraît hors d’atteinte dans les autres cités par défaut de documents. À l’époque hellénistique en revanche, les lois sacrées se multiplient dans l’ensemble du monde égéén et nous montrent que, contrairement à une idée reçue, les cultes civiques ne connaissent pas de désaffection. C’est même à l’époque hellénistique tardive (moment où les cités risquent de s’effacer dans l’Empire romain) que ces textes épigraphiques éclairent le mieux la question. Ils permettent de décrire la réalité matérielle des cultes civiques (rituels, implication de la cité dans leur organisation, intervention des évergètes, financement) et de comprendre les enjeux idéologiques des « restaurations ». En effet, à cette époque, non seulement l’Athènes redevenue prospère par la grâce de l’alliance romaine, mais de nombreuses cités égéennes tentent de réaffirmer leur identité et d’assurer leur cohésion en restaurant ou en « amplifiant » les « cultes traditionnels ». Même lorsqu’elles n'ont pas les moyens de cette ambition, elles privatisent le financement tout en gardant un contrôle étroit sur des cultes qu’elles considèrent comme leurs biens propres. Il apparaît donc qu'il n’y a pas plus, à l’époque hellénistique tardive, de déclin des cultes civiques que de déclin de la cité, mais au contraire, un été indien de la religion civique dans l’ensemble du monde égéen.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/14553 2023-01-03 Nadine Deshours Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
De l'or pour les braves !   Cet ouvrage collectif, issu d'une table ronde organisée à Paris par l'UMR 8210 5AnHiMa), présente une douzaine de communications consacrées à la manière dont étaient payés les soldats de l'armée romaine. Ecrites en français ou en anglais par des historiens, des numismates et des papyrologues, elles abordent différents aspects des rémunérations, en espèce ou en nature, accordées au miles : l'administration et le montant de la solde, les prestations en nature, le numéraire utilisé, les gratifications exceptionnelles, la propagande impériale qui s'exprime à travers les émissions et les images monétaires, depuis les guerres civiles de la fin de la République jusqu'au début de l'Antiquité tardive. L'ouvrage fait en même temps le point des connaissances actuelles mais aussi des questions toujours débattues entre spécialistes. Le lecteur y trouvera au passage une riche bibliographie qui associe les réflexions sur les sources historiques, numismatiques et papyrologues. L'introduction de J. Andreau, et la conclusion, écrite par M. Christol, permettent de replacer cet ensemble de contributions dans l'évolution des recherches actuelles.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/14880 2022-12-05 Michel Reddé Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Les voies et agglomérations romaines au cœur des Balkans Cet ouvrage consacré aux agglomérations et aux communications sur le territoire de la Serbie contemporaine, entre le ier et vie s. p.C., a été rédigé dans l’intention de rassembler en un texte unique les informations historiques, littéraires, épigraphiques et archéologiques relatives à ce vaste espace stratégiquement important. Il s’adresse aussi bien aux spécialistes, historiens et archéologues, qu’au grand public. Il s’agit, en fait, d’un essai de caractérisation des étapes du développement des agglomérations et des communications dans cette partie de l’Empire, dont l’histoire est marquée par des changements historiques et sociaux majeurs.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/13109 2019-08-29 Vladimir P. Petrović Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Architecture romaine d’Asie Mineure Cet ouvrage constitue la première étude des édifices d'époque romaine du site de Xanthos anciennement connus ou récemment découverts. Il offre une description des principaux édifices de la cité et prend en compte de nombreux blocs sans attribution, remployés dans les constructions d'époque tardive mais qui permettent l'analyse technique et stylistique. Les chapitres de synthèse décrivent l'évolution des formes architecturales et celle des décors en montrant jusqu'à quel point l'analyse stylistique constitue un outil de datation fiable. L'analyse de l'architecture xanthienne permet de discerner deux phases principales d'aménagement, correspondant globalement à l'époque flavienne et à la fin du iie s. p.C. Le cas de Xanthos est comparé à celui des autres villes de Lycie ainsi qu'aux grandes cités de l'Asie Mineure romaine. La confrontation montre la généralisation des tendances nouvelles de l'époque mais aussi la permanence de traits locaux. L'exemple de Xanthos est donc bien représentatif de l'architecture romaine en Asie Mineure

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/3237 2019-04-08 Laurence Cavalier Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
“Les bêtises des Grecs” D’après Dion de Pruse, les titulatures honorifiques que les cités d’Asie Mineure se disputaient avec acharnement sous le Haut-Empire étaient un sujet de risée à Rome, où on les désignait sous le nom de « bêtises grecques ». L’historiographie traditionnelle a repris à son compte cette interprétation des rivalités de l’époque impériale, considérée comme de vaines querelles symptomatiques de la décadence de la cité-État. Afin de dépasser ce lieu commun, il fallait enquêter en croisant les sources littéraires, épigraphiques et numismatiques, sur les enjeux matériels et symboliques de la compétition.

Cet ouvrage met en lumière à la fois les implications concrètes des statuts privilégiés liés à l’organisation provinciale (capitale de « conventus », centre du culte impérial commun) et la fonction structurante de l’usage des titulatures, qui expriment et construisent une hiérarchie entre cités valable aux yeux des provinciaux comme des autorités romaines. Il propose en même temps une réflexion sur l’évolution qui a conduit à remplacer, au moins en partie, les conflits territoriaux classique par cette nouvelle forme d’« agôn » entre cités, qui établit Rome comme arbitre. Par-delà les mutations transparaît alors une profonde continuité : avec des armes nouvelles - la diplomatie sans la guerre, la rhétorique -, les Grecs continuent de s’affronter dans des conflits qui mettent en jeu d’importantes sources de revenus et des rapports de domination, en vertu des valeurs qui leur sont propres et qu’ils ont réussi à faire reconnaître par Rome.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/3368 2019-04-08 Anna Heller Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Le proconsul et le prince d’Auguste à Dioclétien This analysis of the relations between the proconsul and the princeps is a contribution to the wider study of the role of the principal senators in the entourage of the Caesars and in the government of the Roman Empire. Through describing how the administrative structures and the political personnel functioned, this book seeks to shed new light on the institutions and practices that the imperial power invented in order to choose, collaborate with and communicate with the ten governors of the public provinces.

This will be shown through the treatment of three major themes : the designation of the proconsul (normally resulting from drawing lots) and the methods through which the imperial power intervened in this traditional process to name or prorogate his prefered candidates ; the comparative study of the powers of the princeps and the proconsul ; the means of long-distance communications established between the centre of the Empire and the peripheries which were under the authority of the proconsuls.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/3459 2019-04-08 Frédéric Hurlet Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
D’Homère à Plutarque. Itinéraires historiques The academic fields of Greek History analyzed by Claude Mossé are various. This book attempts to give an account of them by publishing again a set of articles, often issued from international conferences published outside France. From the five themes concerned (Economies and Societies, Women and Family, Law and Politics, War, Historiography) emerge the eclecticism and originality of a thought constantly questioned. These studies together give of the Greek cities of archaic and classical period the image of a civilisation in which action and thought were closely related, but also an image distant from all hagiography of any « Eternal Greece ».

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/3558 2019-04-08 Patrice Brun et Claude Mossé Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Le problème du baptême dans le schisme donatiste Ce livre analyse le débat posé entre l'Église catholique et le donatisme au cours du vsiècle dans les provinces africaines de l'Empire romain, au sujet de la coutume hérétique de rebaptiser les convertis qui arrivaient dans leur groupe. Cette querelle poussa saint Augustin à écrire De baptismo libri VII en prenant appui sur les ouvrages de Saint Cyprien, sans négliger le côté historique du conflit depuis ses débuts. Quoique le problème s'exprime comme une question théologique d'importance, on veut dépasser ce domaine et étudier le glissement du sujet vers le champ politique.

On analyse alors la manière dont évolue, entre le IIIe et le début du ve siècle, la perception du rite baptismal et l'élaboration théorique que cela impliquait au regard des changements politiques survenus. Ce discours exprime les nuances de la lutte pour le contrôle des espaces de pouvoir institutionnel entre les Églises africaines.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/3764 2019-04-08 Carlos G. García Mac Gaw Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
<i>Pagus</i>, <i>castellum</i> et <i>civitas</i> Cette recherche voudrait répondre à une question simple, mais à laquelle il n'a toujours pas été possible d'apporter une réponse précise et définitive : comment le village en Afrique romaine ("pagus", "castellum", voire "vicus"), est-il devenu une ville, un chef-lieu de "ciuitas" ? L'histoire du village est presque identique à celle de l'esclave, sans cesse à la recherche de la "libertas" pour lui-même ou de l'"ingenuitas" pour sa descendance immédiate. En face, on assiste à une opposition constante de la part de la cité mère qui ne veut aucunement que ses dépendances deviennent autonomes, que leurs membres les plus riches quittent définitivement sa curie avec, de plus, les avantages financiers qui en découlent. Cette promotion relève des compétences de l'Empereur qui peut aussi réduire une ancienne cité au statut de commune attribuée. En général, c'est à la suite d'une requête, une véritable lettre de motivation, qui contient les arguments justifiant la promotion que l'Empereur concède le bienfait. Les inscriptions latines de Dougga fournissent un bel exemple de cette démarche diplomatique dont le but était d'obtenir la liberté ou de la défendre par la suite. Dans ce cas précis, la liberté semble n'avoir aucun lien avec une hypothétique immunité et doit avoir le sens plus "concret" de dignité : "Libertas id est dignitas".

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/3843 2019-04-08 Samir Aounallah Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions
Les mystères d’Andania Les Mystères d’Andania étaient, d’après Pausanias, presque aussi vénérables que ceux d’Éleusis, bien qu’ils fussent organisés par une cité moins fameuse, Messène. Un règlement cultuel daté de 91/90 a.C., nous apprend en grand détail la manière dont la fête se déroulait. Une confrontation avec le corpus des lois sacrées permet de discerner en quoi elle est ou non typique de l’Époque hellénistique. La cité de Messène fut fondée en 370/369 a.C., lorsque, après Leuctres, les Spartiates perdirent le contrôle de la Messénie. L’identité de la nouvelle cité et son existence même étaient problématiques parce ce que son corps civique était en partie composé d’anciens Hilotes.

Pour définir leur identité et légitimer l’existence de leur cité, les Messéniens se forgèrent alors une "légende nationale" qui retraçait leur lutte supposée séculaire contre les Spartiates (durant les "Guerres de Messénie") et justifiait l’organisation de leur panthéon civique (avec Déméter, Artémis, les Dioscures et Zeus comme divinités principales). Dans cette pseudo-histoire, rapportée par Pausanias, les Mystères d’Andania jouent un rôle de premier plan, car ils se placent aussi bien aux origines de la Messénie des temps mythiques qu’à celles de la polis classique. Par l’examen des sources archéologiques (multipliées par les découvertes des deux dernières décennies sur le site de Messène) et la déconstruction du texte du Périégète, nous parvenons à une interprétation globale des Mystères d’Andania, à la fois comme fête religieuse et comme pierre angulaire du discours des Messéniens sur leur identité.

]]>
https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ausonius/4424 2019-04-08 Nadine Deshours Ausonius Éditions fr Ausonius Éditions